Koungheul : Elections législatives à mille maux, un scrutin approuvé par la coalition BBY et contesté, d’avance, par l’opposition.(Audio)

Le vote a commencé depuis huit heures ce dimanche 30 juillet sur l’ensemble du territoire national. A Koungheul, le scrutin est approuvé par la Coalition BBY et contesté, d’avance, par l’opposition.

Après avoir fait le tour des différents centres de vote de la commune de Koungheul, nous avons pu recueillir certains propos provenant des responsables politiques  de différentes coalitions.

Les koungheulois sont en train d’accomplir leurs devoirs civiques mais des failles et des dysfonctionnements  sont notés, par ci  par là,  par l’opposition. Si à l’école 4, Ousmane DIOP de la Coalition Kaddu Askan Wi déclare que le srutin se déroule bien, à l’école 3 la tête de liste de la coalition Gagnante Wattu Sénégal Abdoul Aziz CAMARA pense que toutes les conditions ne sont pas réunies pour le bon déroulement du scrutin.

Il estime, à ce propos, que la démocratie sénégalaise est en arrière, elle recule de jours en jours  face à un régime qui ne respecte pas les règles du jeu démocratique. Abdoul Aziz CAMARA s’explique : « des militants sont venus pour voter mais n’ont pas vu leurs noms sur le fichier, d’autres sont obligés de partir car ils ne savent pas là où ils doivent voter. C’est déplorable mais il faut le dire : le scrutin n’a aucune transparence, le pouvoir a organisé les Elections législatives pour les gagner ».

Cette affirmation est soutenue par François Calixte SAGNA qui précise que les koungheulois ne sont pas sortis voter car ils sont désespérés par la chose politique. Mais aussi note-il : « certains électeurs n’ont pas voté parce que leurs noms ne figurent pas sur la liste ou bien on a changé leurs bureaux de vote ». François ne s’arrête pas là : « ce n’est pas normal que le jour des élections, la coalition du pouvoir utilise les moyens de l’Etat pour amener les électeurs dans les centres de vote ».

 Ahmadou GAYE dit « Diaga » de Beneen Baat Bu Bess va plus loin. Il estime qu’un Etat qui est incapable d’organiser des Elections ne mérite d’être appelé Etat. C’est l’échec du gouvernement de ne pas organiser des Elections libres et transparentes.

Cependant, la médaille a un revers puisqu’à l’école 1 et à l’école 2 où nous avons trouvé le ministre Assane DIOP président du Comité Electoral de BBY et Mamadou DJIGO, responsable politique de l’APR et DG de l’ANAT, le discours a changé. Assane DIOP pense que le scrutin se déroule sur l’ensemble du territoire départemental, il n’y a ni couacs ni failles, tout se déroule normalement.

 Mais précise-t-il « il ya des présidents de bureau de vote qui ont fait sortir nos mandataires, il faut cesser l’intimation et laisser les citoyens remplir convenablement leurs devoirs civiques ».

Mamadou DJIGO, quant à lui, se réjouit de la démocratie sénégalaise et avoue que la coalition BBY a bien travaillé et les résultats ne montreront pas autre chose. Il appelle les citoyens qui n’ont pas encore voté de se déplacer dans les bureaux de vote pour leur remplir leurs devoirs ». Selon Le DG de l’ANAT, la victoire de BBY, c’est la victoire du Président Macky SALL et la victoire du Président, c’est la victoire du Sénégal.

Amadou Mactar SARR & Mbaye DIENG

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *