Xibaarubambuk.com/Rencontre de suivi et de planification des activités du Comité Local de Suivi du projet OSIRIS, zone de Koungheul : « Nous devons nous imprégner des Débats d’Orientation Budgétaires des communes dans lesquelles nous intervenons pour mieux combattre l’exclusion sociale », Abdoulaye FALL coordonnateur du projet Osiris (vidéo)

Ce mardi 19 septembre 2017, les acteurs du projet OSIRIS  se sont rencontrés au siège de la COORDEC pour évaluer le suivi et la planification des activités du Comité Local de Suivi, zone de Koungheul. Les représentants du préfet Mohamed Sidy Ali NDAO et du Conseil Départemental Barkham THIAM, le PCA de la COORDEC Daouda DIALLO, les chefs de service, les élus locaux,  les patrons de l’UDAM et du CNAAS  ont répondu présent pour suivre et planifier les activités du CLS installé en octobre 2016.

OSIRIS est un projet financé par l’Union Européenne. D’après Abdoulaye FALL, le responsable du projet, l’objectif  principal de la rencontre d’aujourd’hui est le suivi et la planification des activités du CLS de la mise œuvre du projet Osiris, zone de Koungheul.  Il poursuit que les objectifs spécifiques consistent à faire le suivi de la mise en œuvre du CLS déjà installé depuis Octobre. Le projet va durer jusqu’en décembre 2018.

Comme toute chose, des résultats sont attendus en vue de booster le développement agricole et faire disparaitre l’exclusion sociale. En collaboration avec la radio et le site d’information xibaarubambuk.com, des résultats sont attendus sur divers domaines : formation suivi-évaluation et gestion accès sur les résultats, sensibilisation sur les priorités du moment, accompagnements des micro-entreprises.

L’assurance agricole et la couverture maladie vont ensemble. En collaboration avec l’UDAM, le projet OSIRIS est, avant tout, une opportunité d’assurer l’équilibre sociale en rejetant toute sorte de disparité.

Pour rappel, OSIRIS intervient dans quatre communes du département de Koungheul : Fass Thiéckène,  Ida Mouride,  Saly Escale et Lour Escale.

Abdoulaye FALL est conscient d’une chose, il l’a dit lors de son speech : « Nous devons nous imprégner des Débats d’Orientation Budgétaires des communes dans lesquelles nous intervenons pour mieux combattre l’exclusion sociale ».

En plus de cela, une tournée nationale a été improvisée cette année pour s’imprégner davantage des différentes activités du projet OSIRIS. Des formations en aviculture, élevage et bonnes pratiques agricoles ont été faites pour impliquer les acteurs du projet au processus de développement. Avec le GERME (Gérer Mieux votre Entreprise), un CDD en assurance et élaboration projet est tenu à Koungheul.

En prenant la parole, le PCA de la COORDEC et 2nd adjoint au maire de Koungheul Daouda DIALLO se réjouit de la rencontre et affirme : « si vous faites quelque chose et ne savez pas comment le faire, vous risquez d’échouer ». Ainsi pense-t-il que c’est grâce à la collaboration avec le Conseil Départemental et les communes que de nouvelles perspectives seront dessinées.

Barkham THIAM, parlant au nom du Président du Conseil Départemental, salue d’abord l’initiative de cette rencontre avant de définir OSIRIS comme un projet qui se soucie du développement de Koungheul. D’ailleurs, il déclare : «  le Président  du Conseil départemental accorde une attention particulière  au développement et à la politique sociale. Tout ce qu’on vise, c’est le développement de notre département ».

En somme, il faut reconnaitre que le projet OSIRIS est utile non seulement pour accompagner le développement de Koungheul mais aussi pour l’assurance agricole des paysans du terroir, surtout dans un monde où la destruction de la couche d’ozone, les problèmes climatiques et l’avancée du désert dans la zone sahélo-sahélienne nous font douter.

https://www.youtube.com/watch?v=3MSTu7hvYyo&t=313s

Amadouy Mactar SARR & Mbaye DIENG

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *