Dossier numéro 005/ L’Inspecteur Départementale des Sports de Koungheul : « Il ya trop de zones dans le département. Cela pose problème aussi bien du point de vue de l’organisation que dans le cadre de l’avancée du football. Les textes ne sont pas maitrisés à cause d’un manque criard de formation, les règles du jeu sportif ne sont pas respectées. Conséquence, nous accusons du retard comparé aux autres départements »Moussa KADAM

Dans notre volonté de participer activement au développement de nos collectivités, nous avons créé la rubrique dossier pour faciliter la visibilité des services techniques du département de Koungheul par des émissions télévisées que vous pouvez suivre sur notre site d’information xibaarubambuk.com.

Après la jeunesse, nous nous sommes rendus à l’Inspection Départementale des Sports pour diagnostiquer  avec le chef  de service M. Moussa KADAM les problèmes du monde sportif koungheulois.

Présentation :

L’Inspection Départementale des Sports  a été créée suite à la division du ministère de la jeunesse et des sports en deux ministères. Monsieur Moussa KADAM est affecté à Koungheul comme inspecteur départemental des sports depuis Décembre 2010. L’Inspection départementale de Koungheul est logée dans une maison conventionnée. Elle se trouve en face de la SDE. Elle n’a pas de personnel parce que c’est Moussa KADAM qui fait tout le travail. Ni véhicule ni carburant, c’est l’inspecteur des sports qui se sacrifie pour assure ses déplacements dans les 9 communes du département.

Les types de disciplines sportives  pratiquées à Koungheul

A Koungheul, les  disciplines sportives qui sont pratiquées sont le football et la lutte dans les communes d’arrondissement. Mais dans la ville, en dehors du football, il ya l’athlétisme, le Karaté, le Judo, le Taekwondo et le Basket. Selon l’inspecteur Moussa KADAM, le Sénégal est connu à travers le monde comme un pays de Basketball qui a gagné beaucoup de trophées continentaux mais à Koungheul, la discipline souffre. C’est pourquoi, il propose « de promouvoir le Basketball à Koungheul pour aider les jeunes basketteurs à exploiter leurs talents ».

L’inspecteur KADAM invite les communes du département à faire comme la mairie de Koungheul qui a toujours associé l’Inspection départementale des sports à ses Débats d’Orientation Budgétaires. Le sport est une compétence transférée aux collectivités locales. A ce titre, Moussa KADAM recadre le débat : « le football n’est pas le seul sport pratiqué à Koungheul. Il ya d’autres types de discipline qui sont pratiqués. Les mairies doivent tenir compte de tout cela et faire la bonne répartition du budget relatif aux sports ».

Les Navétanes dans l’espace départemental

D’après le chef de service de l’Inspection des sports, il ya beaucoup 22 zones sur 9 communes dans le département de Koungheul. Sous cet angle, M. KADAM déplore: « Il ya trop de zones dans le département. Cela pose problème aussi bien du point de vue de l’organisation que dans le cadre de l’avancée du football. Les textes ne sont pas maitrisés à cause  d’un manque criard de formation, les règles du jeu sportif ne sont pas respectées. Conséquence, nous accusons du retard comparé aux autres départements ».

De même, le département compte plus 230 ASC dont la plupart n’est pas affiliée à l’ODCAV  mais jouent des tournois par des listes. C’est pourquoi, Monsieur KADAM attire l’attention des autorités administratives surtout les sous-préfets et les acteurs sportifs : « les sous-préfets du département doivent collaborer avec nous afin que tous ces problèmes soient résolus une bonne fois pour toute ».

Rien que dans la commune de Koungheul, nous avons 22 ASC sur 8 quartiers. Cela, également, pose problème si l’on en croit aux dires de l’Inspecteur départemental des Sports : « D’ailleurs, lorsque la commune de Koungheul avait 16 ASC, on disait que c’était trop mais aujourd’hui on a constaté que ça va être pire car les ASC n’ont pas de ressources humaines. En effet, beaucoup d’entre elles n’ont pas de joueurs, c’est d’autres footballeurs venus d’ailleurs qui viennent y jouer. Et cela n’est pas profitable au développement du football à Koungheul » dixit Moussa KADAM.

Le nœud du problème, semble-t-il, reste la formation des jeunes sportifs de Koungheul : «  Il n’ya que quatre entraineurs qui ont des diplômes dans tout le département et ils ne sont pas en activité car ils font d’autres choses. C’est bien beau d’avoir des infrastructures sportives, mais l’essentiel c’est d’avoir des ressources humaines de qualité et cela n’est possible que par la formation des acteurs » précise l’Inspecteur.

L’ASC Koungheul Bambouck

Selon Moussa KADAM, l’ASC Bambouck est une ASC départementale et par conséquent tous les Koungheulois  doivent  participer à son avancement : « Il ya des idées qui nous retardent et qui empêchent le développement de toute chose. Nous devons les éviter. Ce n’est pas parce que c’est le maire Mayacine CAMARA qui est le président de l’ASC Bambouck que certains politiciens n’apportent pas leurs soutiens à l’ASC. Si quelqu’un veut faire quelque chose pour Koungheul Bambouck, il faudra qu’il enlève d’abord sa casquette de politicien » répond l’inspecteur des sports.

Ainsi, il lance un appel aux autorités locales, aux bonnes volontés, aux mécènes et aux fils du terroir d’appuyer l’ASC Bambouck au nom du développement footballistique à Koungheul sans intention politicienne  ou partisane.

Au finish, Moussa KADAM remercie Koungheulinfo services (Go Tv et xibaarubambuk.com) pour son travail et son professionnalisme et fait un clin d’œil aux mairies et au Conseil départemental de Koungheul : « nous souhaitons d’être accompagnés en termes de matériels et de personnel pour mener à bien notre mission ».

 Mbaye DIENG & Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *