Xibaarubambuk.com : La Tabaski 2018 s’annonce belle dans la commune de Fass Thieckéne: Le maire El Moth DIENG, a remis des moutons gracieusement aux populations de la commune « Je veux offrir le meilleur de moi-même pour l’émergence des populations de Fass Thiékéne. Avec cette nouvelle démarche nous allons atteindre l’autosuffisance alimentaire et en moutons de tabaski dans la localité » (Vidéos)

Ce Vendredi 27 octobre 2017, le sous préfet de Ida Mouride Monsieur BA a présidé la cérémonie de lancement du projet en partenariat avec l’Ong Heifer Internationale et les  collectivités locales du Sénégal. Le maire de Fass Thiékéne Elhadji Momath DIENG et le conseil municipal ainsi que la population des  39 villages de Fass Thiékéne ont assisté à la cérémonie de remise des brebis de race « Trois bire » et de race « ladoume ». Le maire de Fass Thiékéne dira que « Ce projet va résoudre, sans nul doute, les éternelles pénuries en moutons que rencontre notre pays en cas de besoin des cérémonies religieuses » c’était en présence de Abdou Karim Guèye Ong Heifer Internationale, Fatima THIOUBOU coordonatrice du projet, des conseillers municipaux et départementaux et des bénéficiaires

Depuis la Journée de l’élevage tenue à Koungheul édition 2016, le président de la République avait émis sa volonté d’arriver à satisfaire les besoins du Sénégal en moutons, notamment pour la Tabaski. A cette édition-là, l’Association des maires du Sénégal avait pris un engagement avec le président de la République qui était de contribuer à cette « bataille » pour l’atteinte de cet objectif.  Ehadji Moth DIENG, le maire de Fass Thiékene, et ses conseillers commencent  déjà à remettre gracieusement aux populations de la commune. A savoir deux brebis par personne.

Auparavant il a  salué le choix porté sur sa commune pour abriter le demarrage des activités du projet du (Passage du don) d’Heifer Internationale , Monsieur DIENG a souligné que « pour favoriser l’atteinte de l’autosuffisance en moutons, il faut que l’ensembles des maires y jouent leur partition  ». Pour l’édile de la commune de fass Thieckéne, ce projet sera profitable à l’ensemble des populations du département de Koungheul .

En effet, selon Elhadji Momath DIENG, maire de la commune de Fass Thikéne, «  ce programme consiste à acheter des moutons au niveau de chaque commune. C’est-à-dire la collectivité doit mettre en place un budget de 3.000.000. Franc CFA pour l’achat de brebis à remettre gracieusement aux populations de la commune. A savoir deux brebis par personne.

C’est 50 brebis pour 25 personnes. Et le ministère de l’élevage donne des géniteurs de race « Ladoum », c’est-à-dire des mâles pour saillir les brebis et avoir des métis de bonne qualité. Après l’agnelage ou la mise bas, celui qui avait les deux brebis les donne à quelqu’un d’autre gracieusement aussi appelé communément « le passage des dons ». C’est le ministère de l’élevage qui s’occupe aussi de tout ce qui concerne la santé, de même que la construction des bergeries pour garder les géniteurs.

Quant au représentant de l’Ong Heifer Internationale, Abdou Karim Guèye, Ong Heifer Internationale est de droit américain entré au Sénégal il y a moins d’une dizaine d’années. « Il s’agit d’un jeune programme-pays dont l’action est tournée autour de la théorie du changement accès sur l’accroissement et la diversification des sources de revenus des populations les plus démunies ». Il dira aussi que l’Ong a cinq autres axes relatifs à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la protection de l’environnement, au renforcement du pouvoir des femmes et des jeunes et au renforcement du capital social.

Cette initiative permettra aux familles bénéficiaires de n’avoir plus de difficulté en ce qui concerne l’achat d’un mouton pour célébrer l’Aïd El Kébir (Tabaski). 
Le ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire est disposé, à travers l’Agetip (Agence d’exécution des travaux d’intérêt public), à construire des bergeries adaptées aux communes.

Le Népal était confronté à un problème de disponibilité de boucs  et dépendait de l’Inde et de pays voisins pour un approvisionnement correct. Grâce à l’accompagnement de l’Ong Heifer internationale, le même dispositif avec le principe du passage de don a permis au Népal d’être excédentaire en production de chèvres et de boucs. « Ce sont eux désormais qui exportent vers d’autres pays », a déclaré Monsieur GUEYE.

Le sous préfet de Ida Mouride  Monsieur BA s’est exprimé en ces termes  « je tiens à féliciter  le maire de Fass Thiékéne Pour son engagement citoyen et républicain. Mais également remercier le courage des femmes de la localité, ce projet sera d’un grand apport dans la lutte de l’autonomisation de la femme car ces moutons sont des outils facteurs de l’émergence.

 Je tiens aussi à confondre dans mes remerciements tous les partenaires techniques et financiers du projet qui va  permettre aux  ménages de Fass Thiékéne de bénéficier chacun de deux moutons pour enfin réussir l’autosuffisance en mouton et même  atteindre l’autosuffisance alimentaire car Fass fait parti des laboratoires grâce à l’abnégation de votre  Maire », a-t-il souligné.

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *