Xibaarubambuck.com/ Le Conseil Départemental de Koungheul a révélé au public son rapport introductif du Débat d’Orientations Budgétaire de 2018 : « Le développement, c’est avant tout l’investissement. C’est la raison pour laquelle nous comptons investir autant que possible sur l’hydraulique, l’éducation, la santé et le tourisme pour booster le développement de notre département »dixit le Président du Conseil Départemental de Koungheul M. Assane DIOP. (images)

Dans sa volonté de rendre transparente la gestion de la collectivité, le Conseil Départemental de Koungheul, sous la houlette du Président Assane DIOP, a tenu une rencontre destinée à la lecture introductive du rapport d’orientation budgétaire de 2018. La validation du Plan Départemental de Développement(PDD)  a été d’abord au menu des discussions avant la mise en œuvre du DOB.

En présence de l’adjoint du préfet de Koungheul Mamadou Boubou THIAM, des maires de Koungheul Mayacine CAMARA, de Lour Escale Abdoulaye KA, de Missirah Wadène Moustapha, du Haut Conseiller des Collectivités Territoriales, des chefs de services techniques, des conseillers départementaux, le ministre Assane DIOP Président du Conseil Départemental de Koungheul a remercié tous ceux qui, de près ou de loi, ont participé à l’élaboration du PDD, le Plan Départemental de Développement (2016-2021).

Le PDD est défini, selon le directeur  de l’ARD, comme un outil de développement à cours terme. Mais, dans sa manière de voir les choses, l’adjoint du préfet de Koungheul pense que c’est plus que cela car c’est une vision pour l’émergence du département de Koungheul. Mieux, le représentant de l’exécutif estime que le département de Koungheul a une position géographique favorable au développement.

Le Conseil départemental de Koungheul, depuis sa création en juin 2O14, coïncidant avec l’acte III de la décentralisation, a fait beaucoup de réalisations. Selon le ministre Assane DIOP, cela est dans l’ordre normal des choses. Il croit que l’investissement dans les secteurs générateurs de revenus permet de réaliser les projets de développement : « « Le développement, c’est avant tout l’investissement. C’est la raison pour laquelle nous comptons investir autant que possible sur l’hydraulique, l’éducation, la santé et le tourisme pour booster le développement de notre département »dixit M. Assane DIOP.

C’est la raison pour laquelle, pour faciliter la mise en œuvre du PDD, il est prévu pour l’année 2018 de faire des investissements sur les plans de l’hydraulique, de l’environnement, de l’agriculture et du tourisme et de renforcer les acquis dans les domaines de l’éducation et de la santé.

Sur le plan hydraulique,  le bassin de Médina de Gouye sera délocalisé dans un rayon de 3Km, celui d’Ida Mouride sera déplacé dans un rayon de 2Km. Il est prévu 1000 points d’eau de branchements sociaux. Sur le plan environnemental, comme il l’a toujours fait, le Conseil Départemental continue à appuyer le service forestier du département pour lutter surtout contre les feux de brousse «  équiper les 18 Comités de lutte contre les feux de brousse »  en référence au  document.

Sur le plan agricole, il est prévu dans le budget 2018 de réaliser des périmètres maraichers et de construire des magasins de stockage. Sur le plan de l’élevage le Conseil déparrtemantal a pris la décision de construire dans le département des parcs de vaccination dans les communes de Saly Escale et de Fass Thiéckène.

Sur le plan de la coopération internationale, le conseil départemental en partenariat avec les coréens de Séoul a initié le programme Saemaul dans le but d’accompagner toute initiative de développement dans le département de Koungheul.

Sur le plan touristique, un village artisanal départemental  sera construit  à Koungheul pour faciliter l’exposé des talents  locaux. Sur le plan éducatif, sanitaire ou social, beaucoup d’initiatives sont inscrites dans le budget 2018.

Finalement, on retient que la rencontre du 16 décembre 2017 à la salle de conférence de l’école catholique Saint Antoine de Padoue a été une occasion phare pour valider non seulement le PDD mais aussi pour donner les orientations du budget de l’année prochaine.

 Amadou Mactar SARR & Mbaye DIENG

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *