Xibaarubambuck.com/ Open presse en marge du Débat d’Orientations Budgétaire de 2018 du Conseil Départemental de Koungheul et de la validation du PDD : le maire de Lour Escale, la représentante de l’ONG la Lumière et le président des chefs de village du département

Ce Samedi 16 décembre, le conseil départemental de Koungheul  s’est réuni à l’école catholique Saint Antoine de Padoue. L’objectif de cette rencontre, c’est la validation du Plan Départemental de Développement et la lecture du rapport introductif du DOB de 2018.

En marge de la rencontre, un open presse improvisé par la rédaction de www.xibaarubambuck.com a permis au maire de Lour Escale M. Abdoulaye KA, au président de l’Association des Chefs de Villages du département de Koungheul et à la représentante de l’ONG la Lumière Mme Anna de féliciter les initiatives prises  par le Conseil Départemental à l’horizon 2018 et d’exprimer leurs avis quant au suivi des projets inscrits dans le PDD (2016-2021).

Les mairies du département et le Conseil départemental doivent collaborer pour trouver ensemble les voies et les moyens qui mènent à l’émergence. Le développement du département de Koungheul dépend en grande partie des communes qui le composent. Le maire de Lour Escale M. Abdoulaye KA dit « Ousmane PAKALA » ne dit pas le contraire : «  Cette rencontre d’aujourd’hui  est d’une importance capitale car elle nous permet, nous autres maires, d’échanger avec le Président Assane DIOP et les conseillers départementaux pour trouver la clé de l’émergence ».

Le maire de Lour Samba Sotto  reconnait que le Conseil Départemental de Koungheul depuis sa création en 2014 a réalisé beaucoup de choses  mais s’agissant de sa commune il fait un clin d’œil au Conseil de l’appuyer concernant  dans le domaine éducatif : «  Ma commune a des problèmes de salles de classe dans les écoles, je suis obligé de réhabiliter le foyer des femmes pour en faire des salles où les élèves peuvent recevoir leurs enseignements. Au-delà du Conseil départemental, je lance un appel aux ONG, aux bailleurs de fond et aux personnes ressources de nous soutenir dans le secteur de l’éducation » dixit Ousmane PAKALA.

L’investissement est primordial pour accéder au développement. En effet, il faut investir sur l’éducation, la santé, l’agriculture et surtout l’élevage pour accompagner le processus de développement dans le département de Koungheul. Mme  Anna de l’ONG la Lumière le précise en ces termes après avoir remercié le Conseil Départemental de Koungheul de l’avoir conviée à  cette rencontre : « vu sa position géographique, il semble clair que la mise en œuvre du PDD sera un succès du  simple fait que les domaines de l’agriculture, de l’hydraulique, l’élevage, l’éducation et la santé sont bien pris en compte par le PDD et inscrits dans le Budget 2018 » déclare Mme Anna qui est venue de Tambacounda pour assister à la cérémonie du rapport introductif du DOB 2018.

Elle soutient aussi  que l’ONG la Lumière compte accompagner toutes les initiatives et les projets du Conseil Départemental de Koungheul parce que la vocation de l’ONG la Lumière est d’accompagner le suivi  de toutes les politiques de développement.

Le président de l’Association des Chefs de village du département de Koungheul se réjouit de la politique du Conseil départemental et remercie vivement le ministre Assane DIOP, président du Conseil pour son soutien aux familles religieuses du département.  Selon l’Imam SECK, les chefs de village sont prêt à collaborer avec le CDK puisque le développement n’est pas exclusif, il est inclusif : « l’émergence du département n’est pas seulement l’affaire des autorités locales mais aussi il est celle de tout un chacun. Je suis persuadé que les projets déclinés nous donneront satisfactions » affirme le président de l’Association des Chefs de Villages.

Enfin, on force est de constater que les prévisions budgétaires permettent de mesurer le poids des besoins  des populations afin de mieux répondre à leurs attentes. Toutefois faut-il le préciser clairement : le département de Koungheul ne manque pas de ressources humaines pour lancer son développement, il a seulement besoin de l’engagement de ses fils.

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *