Xibaarubambuk.com/ championnat national de karaté à Koungheul ce 30 décembre 2017, le Président du Conseil National de la Jeunesse M. Khadim DIOP à Koungheul pour célébrer sa première à la tête du CNJ : « L’année 2018 sera entièrement consacrée à la formation, à l’emploi et à la promotion de la jeunesse ».

Ce samedi 30 décembre est la journée nationale du Karité. Cette année, c’est la ville de Koungheul qui a accueilli l’Evènement. En présence du 1er Adjoint au maire M. Souleymane MBOUP, du Président du Conseil National de la Jeunesse M. Khadim DIOP, de Monsieur Alioune Badara LY,du président du Conseil Communal de la jeunesse M. Pape Demba THIOBANE,  du parrain de la journée M. Mamadou DIOUF « Kaw », et des représentants des arts martiaux, les Karatékas ont fait de beaux combats dans le fair-play et dans la discipline.

Quand l’hymne national a retenti, tout le monde s’est levé pour chanter. Quelques instants après, les combats en duel ont commencé. Le public venu massivement au cinéma de Koungheul a assisté à une belle journée de Karaté.

Après la compétition, les uns ont reçu des mains du 1er Adjoint au maire de Koungheul des médailles de bronze, tandis que d’autres ont gagné des médailles d’argent remises par le Président du Conseil National de la Jeunesse Khadim DIOP, l’hôte du jour.

Si M. Souleymane MBOUP félicite les organisateurs de la journée du Karaté d’avoir porté leur choix sur la ville de Koungheul, le parrain de l’évènement Mamadou DIOUF « Kaw » quant à lui déclare qu’il compte accompagner la jeunesse sportive du département dans toutes ses œuvres plus particulièrement à la fédération départementale du Karité.

Le 30 décembre 2016, Khadim DIOP venait d’être élu président du CNJ, 30 décembre 2017 un an après il célèbre son année de magistère à Koungheul à coté de son collaborateur M. DIOUF. A la question de savoir quel bilan peut-il faire de sa première année  passée à la tête du CNJ, le président des jeunes du Sénégal répond : « nous avons un bilan reluisant parce que nous avons réalisé beaucoup de projet pour accompagner les jeunes dans leur formation et dans leur recherche d’emploi. Un an après, je me réjouis du travail que nous avons fait à la tête du CNJ  mes collaborateurs et moi parmi lesquels je peux citer Mamadou DIOUF ici présent ».

Khadim DIOP reconnait, à sa juste valeur, que l’année 2017 était une année d’investissement et de financements mais l’année 2018 sera consacrée « l’année de la formation et de l’emploi ». En Effet, si les jeunes du Sénégal ne sont pas formés, ils ne pourront pas avoir la chance dans le domaine de l’emploi. C’est la raison pour laquelle Khadim DIOP explique : « En collaboration avec l’Etat du Sénégal avec  l’ANPEJ, la banque mondiale et d’autres partenaires que nous avons dans le monde, j’ose espérer que l’année 2018 sera fructueuse en termes de formation et d’emploi. Des centres de formation professionnelle sont en train d’être construites pour permettre aux jeunes des différents départements de notre d’avoir accès à la formation professionnelle qui est la voie indiquée pour avoir un emploi durable ».

Khadim DIOP à Koungheul n’est pas fortuit, selon lui il a choisi de célébrer sa première année au CNJ dans notre commune parce que « le Conseil Départemental de la Jeunesse, le Conseil communal de la jeunesse font un travail remarquable. Qui plus est, j’entretiens d’excellentes relations avec Mamadou DIOUF dit « Kaw », raison suffisante pour célébrer la fête ici à Koungheul avec la jeunesse sportive plus particulièrement les Karatékas ».

Enfin, il convient de retenir que la journée du 30 décembre 2017 est riche en démonstrations de Karaté mais aussi empreinte de solutions politiques destinées à la jeunesse et au sport.

 Amadou Mactar SARR & Mbaye DIENG

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *