Entretien avec Mamadou Mandela DIOUF, coordonnateur départemental du Mouvement Khalifa Président (M.K.P) « Notre candidat demeure Khalifa Ababacar SALL que nous aspirons de porter à la magistrature suprême en 2019»

Dans cet entretien accordé à xibaarubambuk.com, le Khalifiste, Mamadou Mandela DIOUF, fait une brève présentation pour ceux qui ne le connaissent pas. Le jeune leader revient sur le choix  qu’il a porté sur le Mouvement Khalifa Président de Monsieur  Idrissa DIALLO maire de Dalifort et ceux qui l’a motivé, reparle de l’affaire Khalifa SALL et enfin il  donne son point de vue sur le terrain politique de Koungheul…

Entretien avec Mandela DIOUF

Présentation de  MAMADOU MANDELA DIOUF 

Deux ans après la libération de Nelson  MANDELA en 1990, Mamadou DIOUF voit le jour en 1992 à Diamaguene Ndame commune de Ida mouride  ».Grandit sous l’ombre et l’influence d’un grand politicien et communicateur traditionnel Ndiapaly  GUISSE, il découvre très tôt les œuvres de grands révolutionnaires  et sen sort lauréat du prix poésie des journées culturelles du Bambouck 1er édition 2008/2009.

En 2012 son admiration pour Mandela atteint son paroxysme d’ou le début de l’immixtion de Mandela dans son nom à l’état civil. IL emportera ce célèbre surnom qui est Mamadou Mandela DIOUF  à l’université Cheikh  Anta  DIOP jusqu’à sa rencontre avec le maire de Dalifort   Idrissa  DIALLO qui  fait de lui son coordonnateur  départemental à Koungheul.  

Mandela  fut membre de la commission communication de  Initiative 2017 et représentant titulaire de Manko Taxawou Sénégal auprès de la commission départementale de recensement des votes lors des échéances électorales précédentes.

AFFAIRE KHALIFA SALL

LE 23 Janvier ,3ème  jour d’audience de Khalifa  au Palais de justice de Dakar 1er absence de Mamadou  Mandela  dans la célèbre salle 4, depuis le début de ce procès. De près ou de loin nous soutiendrons toujours le Député maire de Dakar.

En effet le procès Khalifa  SALL n’est  pas une affaire de juges ni de justice .Il s’agit plutôt d’un décret de liquidation d’un adversaire politique, signé par le Palais et qui attend sa validation dans l’autre Palais de Dakar. En revanche, la confiance, la sérénité et le sourire de Khalifa nous rassurent de la victoire toute proche .Convaincu de son innocence de la patience et de la cohérence de ses avocats, nous restons toujours derrière lui.

En plus de ses avocats constitués entre autres d’anciens ministres (Me Amadou SALL, Me Doudou  NDOYE, Me Souleymane  Ndéné  NDIAYE etc.). On note ce 23 janvier la présence de Mamadou  DIOP  ancien Maire  de  Dakar, venu témoigné de l’innocence de Khalifa SALL.

Bref aujourd’hui notre combat principal reste la libération de Khalifa  SALL et la restauration de la démocratie au Sénégal. Sans avoir d’autres plans, notre candidat demeure Khalifa  Ababacar  SALL que nous aspirons porter à la magistrature suprême en 2019

Point de vu sur la politique Koungheuloise

Lorsqu’il s’agit de Koungheul, nous commencerons sans jamais conclure ou terminer. Ou alors nous commettrons la bêtise de vouloir conclure ou terminer sans rien dire au regard de la dégringolade constatée dans l’ensemble du département.

Le Président de la République a travers son émissaire a  appelé à l’union entre « Yaakaristes »ce qui veut dire que les camps APR sont bien en place. Et le plus étonnant c’est que chaque camp revendique la vision du Président de la République.

  • Ne savent ils pas que pour la sécurité des populations, Koungheul est dans l’obligation d’avoir un poste de police ?
  • Ne savent ils pas toujours que l’électricité n’est pas stable a Koungheul ?
  • A-t-on besoin de vous rappeler que les étudiants attendent leur subvention ?
  • Le Département de Koungheul sent-il vraiment l’existence du PUDC ?

Hélas chers dirigeants le mal fleurie ne donne que du mal. Par ailleurs il n’est pas trop tard pour extraire les abris provisoires dans nos écoles et donner de l’eau potable a la population de Koungheul.

En fin je dirais tout simplement que je ne cherche pas à être remarqué, je cherche plutôt à faire quelques choses de remarquable en refusant de taire le Koungheul  que je veux, le Koungheul que nous voulons voir développer le plus vite possible.

Entretien réalisé par Amadou Mactar SARR Dirpub xibaarubambuk.com

 

Partager cet article

Commentaire (1)

  • mballo Répondre

    Diouf tu as toujours défendu la bonne cause alors ne recule jamais fonce et tu verra le bou du tunnel je ne suis pas khalifiste mais je croix en son innocence bas toi pour l’avancement de ta commune et le reste s’en suivra courage et bonne continuation viva la justice indépendante

    25 janvier 2018 - 9 h 54 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *