Découverte : xibaarubambuk.com vous présente l’artiste-rappeur Cherifou : « il est prévu d’organiser un grand concert derrière le cinéma de Koungheul le 7 avril prochain et ce concert verra la participation d’autres artistes et de beaucoup de fans. Ledit concert est la fête des Cherifounis.»

A koungheul sur invitation de ses fans les « Cherifounis », la rédaction de xibaarubambuk.com a saisi l’occasion pour interviewer le rappeur Cherifou. Dans l’émission Découverte animée par Amadou Mactar SARR, l’artiste est revenu sur ses débuts dans le rap Galsen, a parlé de ses trois singles dont les deux «  Dey Doule » et «Néma Yeh »  sont déjà sur le marché. Il  a décliné ses objectifs en ce qui concerne la sortie du troisième et de son album pour bientôt  avant de déclarer le concert hip hop du 7 avril prochain prévu à Koungheul.

On ne le dira jamais assez, l’artiste se définit par son engagement et son génie créateur. Le rappeur Cherifou le comprend parfaitement. C’est pourquoi, il n’a pas lésiné un seul instant pour répondre à nos questions avec éloquence. Pour quelqu’un qui a fait vingt deux ans de carrière et qui a beaucoup voyagé et accordé beaucoup d’interviews, parler devant les journalistes ne pose guère de difficulté.

Parlant de ses débuts dans le hip hop sénégalais, Cherifou affirme : « c’est en 1996 que j’ai commencé à faire du rap. En ce moment, on comptait les groupes de rap et être rappeur à l’époque était mal vu par l’imagerie populaire ».

Après vingt deux ans de carrière artistique, Cherifou n’a plus rien à démontrer parce qu’en l’écoutant chanter, on a l’impression que la mélodie devient  la musique des âmes pensantes. D’après Cherifou «  l’artiste doit être engagé, être au service de la communauté, informer et éveiller les consciences ». Partant de là, il estime que ses chansons tournent autour de cela. D’ailleurs, la sortie du premier single « Dey Doule » a provoqué beaucoup de polémiques au Sénégal. Etre rappeur, selon le hip hopeur, c’est dire les choses comme elles sont, la réalité comme elle est et le monde tel qu’il a toujours été.

Parlant de ses relations avec les Koungheulois, il remercie d’abord son ami d’enfance agent de la SDE de Koungheul d’avoir facilité de telles relations : « je suis de Dakar mais aujourd’hui j’ai beaucoup de fans et de bonnes relations avec les habitants de Koungheul. Cette ville est la mienne parce que les femmes, les enfants et les jeunes me vouent respect et considération. Tout ceci est couronné par mon ami d’enfance Yaya DIACK qui travaille à la SDE de Koungheul, et j’ose le dire il n’est plus seulement un ami mais un frère ».

Les fans de Cherifou sont appelés « Cherifounis », à Koungheul il y en a à gogo. Ainsi, le rappeur a profité de l’opportunité qui lui est offerte pour lancer un message à ses nombreux fans qui vivent à Koungheul : « je demande aux « Cherifounis » de redoubler davantage d’efforts pour persévérer dans la vie. Dans chaque domaine que vous faites, croyez en vous. Que les élèves étudient, les ouvriers travaillent d’arrache pied, les filles croient en leurs potentialité. J’avoue que notre pays compte sur sa jeunesse pour se développer car elle est un levier essentiel du développement ».

Dans le domaine social, le rappeur se déplace dans certaines prisons pour compatir et aller à la rencontre des détenus : « je me déplace souvent dans certaines prisons du pays pour soutenir les prisons par des habits, des aliments et d’autres types de ce genre. Cependant même si Koungheul n’en a pas, mon rôle est de soutenir les habitants de Koungheul qui sont en difficulté ou qui ont besoin de soutien ».

A la fin de l’émission, l’artiste-rappeur donne une information de taille : « il est prévu d’organiser un grand concert derrière le cinéma de Koungheul le 7 avril prochain et ce concert verra la participation d’autres artistes et de beaucoup de fans ».  Ledit concert est la fête des Cherifounis.

Enfin, le maestro Cherifou remercie tous les Koungheulois de leurs gestes de sympathie et de l’intérêt qu’ils accordent à son art et à son génie créateur.

POUR PLUS D’INFO, REGARDEZ  LA VIDEO

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *