Xibaarubambuk.com/ Cérémonie de lancement du Programme de Remédiation à Elémentaire à Koungheul : l’idéal, chaque enfant a un potentiel d’apprentissage.(vidéo)

 Réunis à la salle de conférence de la mairie de Koungheul ce matin, en présence des Sous-préfets de Missirah Wadène et d’Ida Mouride messieurs KITALE et TOURE,de l’Inspecteur Arabe Sam BOUSSO,de Madame SALL, de l’IEF Arfang SECK, le coordonnateur du P.R.E Monsieur Kaba DIAKHATE a exposé aux acteurs éducatifs du département de Koungheul le Programme de Remédiation à l’élémentaire au Sénégal. Cette cérémonie de lancement du P.R.E a vu aussi la présence de Madame Aicha MBAYE HCCT, des maires de Saly Escale Makhary MBAYE  et des 1er Adjoints  aux  maires de Koungheul Souleymane MBOUP et de Gainthe Pathé  puisque ledit programme ne concerne que ces communes précitées. Les COODEC concernés, les élèves et les parents d’élèves sont venus participer au lancement du P.R.E.

L’objectif de ce projet du Laboratoire de Recherche sur les Transformations Economiques et Sociales (LARTES) en partenariat avec la Fondation  Dubaï Cares est d’avoir zéro  redoublement au cycle élémentaire d’où le Programme de Remédiation à l’Elémentaire au Sénégal.

L’éducation et la formation des enfants sont essentielles pour le devenir des nations. Ainsi, beaucoup de projets sont mis en œuvre par l’Etat du Sénégal et les bailleurs de fond afin de permettre aux élèves du cycle élémentaire déviter le redoublement.

C’est la raison pour laquelle, le LARTES en partenariat avec la Fondation Dubaï Cares a mis en place un projet de renforcement des écoles sénégalaises dans les domaines de l’évaluation interne et de la remédiation. A la suite de l’expérience menée en 2016 dans deux régions Est en collaboration avec DEE, Unicef, Aide-Action dans le cadre du Programme d’Amélioration de la Gestion participative de l’Ecole (PAGE) dans les régions de Kédougou et Tambacounda. Le LARTES va appuyer les trois régions de Kaffrine en 2018 et Kolda et Matam en 2019. Ce projet vise 43 200 élèves dans les 62 écoles élémentaires publiques et 14 écoles franco-arabes.

Les résultats qui sont attendus sont le renforcement de capacité des enseignants, la performance des apprenants qui ont des difficultés en lecture et en mathématiques, le suivi et le contrôle des corps d’inspection à savoir l’IA et l’IEF.

Les activités à mener tournent autour de trois points : renforcement des capacités des acteurs, le développement des ressources physiques et numériques et le développement des applications. Mais faut-il le rappeler au passage : le LARTES assure la maîtrise d’ouvrage du programme et en est principalement responsable vis-à-vis des parties prenantes.

Sur ce, Monsieur Abdou Salam FALL coordonnateur de LARTES a signé avec les maires des Collectivités Locales concernées des protocoles d’accord. Sous cet angle, Monsieur Kaba DIAKHATE le coordonnateur du P.R.E  a remis à l’IEF de Koungheul des ordinateurs et des vidéos projecteurs pour faciliter deux choses essentiels du programme : l’élaboration d’une stratégie numérique et la mise en œuvre d’une classe dédiée à la remédiation.

Après l’ouverture de la cérémonie du lancement par le représentant du Préfet de Koungheul le sous-préfet de Missirah Wadène Monsieur KITALE, le coordonnateur du P.R.E  monsieur Kaba DIAKHATE déclare : « Nous sommes convaincus que beaucoup d’élèves peuvent être récupérés (…)    Il ne faut pas céder lorsque c’est difficile. C’est pourquoi nous avons décidé d’accompagner l’ONG Dubaï Cares à renforcer l’évaluation égalée ».

Dans le document du P.R.E il est mentionné ceci : « Nous, basant sur les résultats de Jàngandoo de 2016,  la mise en œuvre du Programme  démarré avec les régions  dont les résultats sont les plus fiables en lecture et en mathématiques. Ainsi l’an 1 sera consacré aux 4 IEF de l’IA de Kaffrine ».

En prenant la parole, l’IEF de Koungheul Arfang SECK estime, à sa juste valeur, que le P.R.E est d’une importance capitale car il permettra aux apprenants de l’Elémentaire de renforcer davantage leurs capacités. Ce Programme de Remédiation à l’Elémentaire au Sénégal est salué par les parents d’élèves et les acteurs éducatifs du département de Koungheul : «  nous allons, bien entendu, sous la présence et le contrôle des maires ici présents, en revenant sur le paquet dire que dans la vision on parle de la responsabilité des Collectivités Locales » car l’éducation est une compétence transférée aux Collectivités Locales ».

Enfin, le sous-préfet de Missirah Wadène Monsieur KITALE venu représenté le préfet de Koungheul affirme : «  le P.R.E est un programme qui est venu  à son heure car il va permettre d’éradiquer le redoublement. C’est, selon lui,  un programme pour lutter contre les disparités entre les régions ».

Etant donné que le taux de scolarisation est très faible dans le département de  Koungheul, Monsieur KITALE invite les acteurs à trouver les voies et les moyens pour résoudre une bonne fois pour toute ces tares. «  Le fait d’impliquer les Ecoles Franco-arabes est une chose non négligeable. Les parents paient  des cours de renforcement pour leurs enfants, ce programme répondra à leurs attentes » conclut le représentant de l’Etat venu présidé la cérémonie.

 Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *