Xibaarubambuk.com/ Les flambeaux sont allumés à Koungheul pour célébrer la 58eme anniversaire de l’Indépendance du Sénégal.

Ce soir aux environs de 21 heures, les flambeaux sont allumés à Koungheul pour célébrer le 58eme anniversaire de l’indépendance du Sénégal. La rédaction de xibaarubambuk.com est présente pour la célébration de cette fête qui fait notre honneur et notre dignité.

Les jeunes de Koungheul, pour célébrer le 58eme anniversaire ont commencé à allumer les flambeaux de la Préfecture au Conseil départemental de Kounghreul. Actes de citoyenneté exigent car la fête  de l’indépendance, c’est la fête de tout un pays. Le Sénégal, notre pays a une tradition démocratique vieille comme l’humanité. C’est pourquoi, la ville de Koungheul toute entière, pour commémorer l’indépendance de notre pays, juge nécessaire de participer à coté des forces de défense et de sécurité pour la réussite de son organisation.

Comme vous le savez, tout pays a une tradition républicaine. C’est pourquoi, si nous célébrons la 58eme indépendance, nous célébrons la dignité et les savoirs faire de notre peuple.

Pour le préfet de Koungheul, la fête de l’indépendance est non seulement la fête de la jeunesse mais aussi la fête des forces armées.

Le premier adjoint au maire Souleymane MBOUP magnifie ce geste qui consiste à défiler entre civils et militaires et appelle les populations à venir assister patriotiquement à la fête de l’accession du Sénégal à l’indépendance.

Quant à François Calixte SAGNA, 1er Secrétaire Elu du CDK le ministre Assane DIOP le Conseil départemental compte accompagner cette fête de l’indépendance. Selon lui, le ministre Assane DIOP Président du Conseil départemental a donné des instructions fermes pour que la fête soit belle.

L’indépendance est la liberté politique d’un pays mais elle est plus que cela puisqu’elle permet aux Etat de s’affirmer librement en toute souveraineté.

Demain fera jour à Koungheul, toutes les populations sont invités au défilé du 4 avril.

Enfin, « unissons les mers et les sources, unissons la steppe et la forêt, salut Africa mère ».

Amadou Mactar SARR, xibaarubambuk.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *