XIBAARUBAMBUK.COM : UN GUICHET D’ORIENTATION AUX OPPORTUNITÉS DE FORMATION ET D’INSERTION PROFESSIONNELLE A OUVERT SES PORTES A KAFFRINE D’APRES BAYE N DIONGOU PRESIDENT DU CRJ.

Après avoir signé une convention dans le cadre du projet Ponti le conseil régional de la jeunesse de Kaffrine en partenariat avec COOP–CIM, a démarré ces activités de campagne de sensibilisation sur l’émigration irrégulière. Lors de la finale des jeunes talents organisée par  le conseil départemental de Koungheul, le président du conseil régional de la jeunesse a profité de l’occasion pour faire face  à la presse afin d’expliquer l’importance du partenariat entre le projet PONTI et le CRJ  et le rôle du guichet d’orientation  ouvert à Kaffrine.

Le projet italien « PONTI » qui est en partenariat ave le conseil régional de la jeunesse a ouvert à Kaffrine un guichet d’orientation aux opportunités de formation, d’apprentissage et d’insertion professionnelle  pour promouvoir la création de micro-entreprises auprès des jeunes et des femmes de la région

L’ouverture de ce guichet fait partie des activités du projet italien dénommé PONTI. Ce projet  a signé une convention avec le conseil régional de la jeunesse de Kaffrine pour sensibiliser sur l’immigration clandestine.  

Le président du conseil régional de la jeunesse de Kaffrine Baye Ngatou NDIOGOU a expliqué que   « PONTI » vise à promouvoir la création de micro-entreprises auprès des jeunes et des femmes et à créer « un dialogue pour l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le domaine du développement local ». 

« Nous allons travailler avec PONTI pour réunir et créer une synergie à travers différents acteurs du développement local,  pour avoir un résultat positif », a-t-il indiqué. 

Par ailleurs, le président du CRJ, a suggéré que PONTI  a pour but aussi, d’orienter les jeunes vers des stratégies d’emploi » pour régler le problème de l’émigration clandestine. « Il ne s’agit pas de créer des frontières ni de mettre toutes les armées de l’Union européenne sur l’Océan Atlantique », a-t-il estimé. 

« Nous allons travailler  avec nos partenaire à ce que les sénégalais qui sont ici puissent à partir des investissements de la diaspora avoir un cadre mieux et ne pas avoir envie de voyager », a-t-il promis. 

« Dans le cadre de la recherche d’emploi, Monsieur NDIOGOU explique que leur collaboration avec  PONTI va aider les jeunes à pouvoir rédiger correctement le curriculum vitae (CV), une lettre de motivation, des projets, à créer des micro-entreprises et à capter des financements », a-t-il soutenu. 

Le projet « PONTI » a, au total installé cinq guichets au Sénégal, notamment à Thiès, à Linguère, à Kaffrine et à Dakar.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *