Xibaarubambuk.com – 1ème édition de la Nuit du Bambouck: Les rythmes du Ngoyane assurés par les artistes de la localité, ont résonné ce Samedi à Koungheul(images)

Le Mouvement des sœurs unies de Koungheul dirigé par Mbossé DIEYE qui œuvre pour le développement de la commune à travers  la tontine ou micro finance féminin a tenu, ce Samedi 28 Avril, la 1ème édition de la Nuit du Bambouck ou Nuit du Ngoyane. Cette soirée a été l’occasion pour les artistes de la localité d’exprimer leurs talents.

Le nombreux public n’a pas été déçu de la 1ème édition de la Nuit du Bambouck, car les artistes locales ont replongé l’assistance dans le rythme des soirées traditionnelles de Ngoyane, une des identités du Bambouck. Ce sont  les artistes Adji DER et Faty Mor  qui ont ouvert le bal avec leur orchestre constitué, entre autres, de Dialy Modou FAYE et de dames qui ont le secret de faire résonner les calebasses posées à même le sol pour produire un son spécifique à ce genre musical.

Avec sa voix accompagnée par la mélodie des pianos et des tambours, c’était la communion totale avec l’assistance. Peu importe. Femme, homme, on se laisse aller à cette danse traditionnelle surtout quand la chanteuse à la voie pénétrante est revenue sur l’histoire de certaines figures historiques, politiques, mais aussi de localités du Bambouck.

 Après la troupe d’Adji DER, Seyba GUEYE a égayé le public avec ses belles chansons. La troupe du jeune batteur  Ndoumbiya a aussi joué sa partition de même que d’autres artistes de koungheul qui ont rendu la Nuit du Ngoyane, une soirée pour la promotion  des artistes locales, plus belle.

Même si le Ngoyane est une musique traditionnelle très appréciée par les habitants de Koungheul  et par l’essentiel des Sénégalais, elle n’est pas très développée dans la localité. Pour sa promotion, les chanteuses qui disent travailler, jusqu’à présent, de manière traditionnelle, veulent avoir un meilleur cadre d’expression.

L’une des porte-voix du Ngoyane, Adji DER, a laissé entendre que pour développer cette musique traditionnelle qui est à la croisée des chemins, il faut démultiplier les initiatives comme la Nuit du Bambouck pour permettre aux artistes de Koungheul de mieux s’exprimer.

C’est pour cela qu’elle a remercié les sœurs unies qui ont eu confiance aux artistes de la localité. Ces genres de soirée   permettent à ses collègues de communier avec le public et de mieux gagner leur vie. « Mbossé DIEYE et ses amies  sont  à remercier pour le travail qu’elles mènent en faveur du développement du Bambouck et de la promotion du Ngoyane  locale», a-t-elle dit.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *