Xibaarubambuk.com/ Le suivi-Evaluation du projet IMAM à Fass Thiéckène, les pro-Mouhamed DIENG profitent de l’occasion pour descendre les partenaires de Mame Sette SECK : « Pour dire vrai, El Hadji Mouhamed est notre leader, il a beaucoup fait pour les jeunes, les femmes et les familles religieuses de Fass Thiéckène ; alors la sortie du 1er adjoint au maire ne nous ébranle pas» dixit El hadji Bassirou NIANG, Président de la commission domaniale.(vidéo)

Ce mardi 15 mai 2018, les conseillers municipaux et les représentants des villages  de la commune de Fass Thiéckène se sont réunis à la mairie  pour faire le suivi-Evaluation du projet IMAM qui est l’Initiative des Maires pour l’Autosuffisance en Moutons. Fass Thiéckène fait partie des communes qui ont mis en œuvre ledit projet. Profitant de cette occasion, les lieutenants du maire Mouhamad DIENG n’ont pas tardé de recadrer les partisans de Mame Sette SECK dont ils jugent inutiles et incertains dans leurs démarches : gestion collégiale des affaires municipales, El hadji Mouhamad notre seul leader pour réélire Macky SALL au premier tour en  2019, tels sont selon eux leurs préoccupations du moment.

 La politique, selon le maire de Fass Thiéckène  El Hadji Mouhamad DIENG, n’est pas l’art de se donner en spectacle ou d’échanger des invectives, mais de participer au développement de la cité par des actions concrètes.

Pour faire un rappel, la commune de Fass Thiéckène fait partie des premières communes qui ont bénéficié du projet IMAM : «  ce programme consiste à acheter des moutons au niveau de chaque commune. C’est-à-dire la collectivité doit mettre en place un budget de 3.000.000. Franc CFA pour l’achat de brebis à remettre gracieusement aux populations de la commune. A savoir deux brebis par personne.

C’est 50 brebis pour 25 personnes. Et le ministère de l’élevage donne des géniteurs de race « Ladoum », c’est-à-dire des mâles pour saillir les brebis et avoir des métis de bonne qualité. Après l’agnelage ou la mise basse, celui qui avait les deux brebis les donne à quelqu’un d’autre gracieusement aussi appelé communément « le passage des dons ».

C’est le ministère de l’élevage qui s’occupe aussi de tout ce qui concerne la santé, de même que la construction des bergeries pour garder les géniteurs. Le responsable du projet IMAM dans la région de Kaffrine Diouma CAMARA y est revenu largement. C’est en partenariat avec l’Ong Heifer Internationale que sa mise en œuvre est devenue possible. Selon Monsieur CAMARA, la réunion d’aujourd’hui est axé exclusivement sur l’auto-évaluation de l’autosuffisance en moutons, cela afin de suivre le projet car il vise le développement durable et l’accès aux matières de première nécessité.

Pour le Président de la Commission domaniale du Conseil municipal El Hadji Bassirou NIANG, le maire El Hadji Mouhamed DIENG n’a pas d’égal dans la commune car « c’est un travailleur, un homme au service de sa localité ». Selon monsieur NIANG, Fass Thiéckène faisait partie l’année dernière des meilleures communes du Sénégal grâce à ses performances en termes de résultats et d’attentes des populations.

Pour réélire le Président de la République Macky SALL au premier tour et continuer à développer leur terroir, les lieutenants compte sur le Général El Hadji Mouhamad DIENG : « Pour dire vrai, El Hadji Mouhamed est notre leader, il a beaucoup fait pour les jeunes, les femmes et les familles religieuses de Fass Thiéckène ; alors la sortie du 1er adjoint au maire ne nous ébranle pas» dixit El hadji Bassirou NIANG, Président de la commission domaniale.

Ibrahima DIALLO, représentant  des anciens de l’APR de la commune de Fass Thiéckène, dément les propos du 1er adjoint au maire selon lesquels c’est lui qui a fait gagner la Coalition BBY au référendum ainsi qu’aux autres élections : «  avant que Mame Sette SECK ne vienne à l’APR, c’est  nous qui étions là. Alors c’est de la mauvaise foi que de dire que c’est lui  l’homme de la situation. Au fait l’homme de la situation, tout le monde le sait, c’est Mouhamad DIENG à Fass Thiéckène ».

Seyni SALL, Conseiller municipal,  abonde dans le même sens car il pense que ce sont les anciens de l’APR et Alioune Badara LY qui venait de faire sa rentrée politique dans la commune de Fass Thiéckène qui ont fait gagner le oui lors du référendum de 2016. Alors, selon monsieur SALL, le 1er adjoint au maire  n’est pas le mieux placé pour s’opposer au premier magistrat de leur commune : « le maire El Hadji Mouhamad  DIENG lui avait délégué tous les pouvoirs mais il n’a rien réalisé » dixit S. SALL.

Le jeune Ousmae THIATY, représentant des jeunes de la commune, le maire a beaucoup fait : « il a investi plus de 60 Millions dans le secteur éducatif et 40 Millions FCFA dans le domaine de l’hydraulique. Alors le maire El Hadji Mouhamad DIENG mérite d’être épaulé par toute la population ».

En prenant la parole, le 2nd adjoint au maire Mme Coumba DIENG a parlé au nom des femmes de sa localité : « toutes les femmes de Fass Thiéckène sont derrière El Mouhamad DIENG parce qu’avec cet homme de valeurs et d’engagement, notre commune aura des lendemains meilleurs ».

Au finish, on peut retenir qu’on peut faire la politique dans l’adversité mais  cela ne veut pas dire pour autant que nous n’avons pas les mêmes vœux pour le département de Koungheul et de toutes ses communes. Le site www.xibaarubambuk.com est la fenêtre par laquelle toutes les sans voix du département peuvent etre entendues. Hier, les partisans du premier adjoint au maire ont critiqué la gestion municipale, aujourd’hui les pro-Mouhamad DIENG répliquent.

 Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *