Xibaarubambuk.com/ Après les limogeages des autorités de l’UGB, Daouda MBAYE du PASTEF de Paris donne son avis : « Lorsque l’étudiant Balla GAYE est mort en 2001 suite à une bavure policière, la première mesure de Wade était de limoger le ministre de l’enseignement supérieur d’alors. Sous Macky, il y’a eu deux étudiants tués, et le Ministre est toujours là » dixit l’ex-dirigeant des Etudiants de l’UGB.

Après le décès de l’Etudiant de l’Université Gaston Berger Fallou SENE, le Chef de l’Etat a démis de leurs fonctions le recteur de l’Université et le Directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Saint-louis. Le responsable politique du PASTEF à Paris donne son avis après ces « évidentes sanctions internes » pour reprendre ses propres propos.  Daouda MBAYE est aussi ex-président d’Amicale  à l’UGB.

Selon monsieur MBAYE, celui qui mérite d’être sanctionné n’est pas encore sanctionné : 

«Lorsque l’étudiant Balla GAYE est mort en 2001 suite à une bavure policière, la première mesure de Wade était de limoger le ministre de l’enseignement supérieur d’alors. Courageux!
Sous Macky, il y’a eu deux étudiants tués, et le Ministre est toujours là ».

Il poursuit que les manifestations des étudiants sont dues en grande partie au non paiement des bourses : « La cause des manifestations des étudiants était, au début, le paiement des bourses ».

D’après Daouda MBAYE, les seules fautes que les autorités de l’UGB ont commises, c’est un de ne pas accepter que les étudiants se restaurent gratuitement et deux  de faire entrer la gendarmerie à l’intérieur du campus universitaire :

« Dans ce processus de paiement, ni le Recteur encore moins le Directeur du CROUS ne sont responsables. Les responsabilités du DG du CROUS et du Recteur résident dans le fait que le premier ait demandé au second l’entrée des forces du « désordre » au campus universitaire pour soi-disant sécuriser les restaurants Et le second, champion des actes administratifs unilatéraux illégaux, avait procédé à sa demande. Ce qui entraîna ce que nous savons tous. ».

Les vrais coupables, selon l’ex-étudiant de l’UGB,  restent et demeurent les ministres Mary Tew NIANE et Amadou BA :  
« Dans le processus de paiement des bourses, deux ministères sont concernés : Enseignement supérieur et Économie et finances.

Ces deux là semblent inamovibles dans le gouvernement de Dione. Pourtant, ce sont les principaux responsables de la situation actuelle des universités. Il se dit même qu’ils se livrent une guerre sans merci pour un (improbable poste de PM après 2019 (à vérifier) ».

Pourquoi attendre le décès de l’Etudiant Fallou SENE pour procéder aux paiements des bourses ? C’est du n’importe quoi de l’avis de Daouda MBAYE, à la limite c’est de la zizanie :
« Sinon, pourquoi le Ministre des Finances s’est empressé de communiquer pour dégager toute responsabilité et indexer Ecobank ?

Et pourquoi le Ministère de l’enseignement supérieur a annulé à la dernière minute sa conférence de presse du vendredi?

Pourquoi cette cacophonie dans la communication gouvernementale dans cette affaire (Augustin Tine, Aly Ngouye Ndiaye, Mary Teuw Niane sous forme de communiqué +une conf de presse avortée? Amadou Ba?) » S’interroge Daouda MBAYE.

Enfin, le coordonnateur des Etudiants de PASTEF à Paris termine par un  conseil adressé au Président de la République SE Macky SALL avant de réclamer justice pour Fallou SENE « Président, ayez le courage politique de mettre le doigt là où ça fait mal.
#SounguèneSonoulDouniouSonou#

En attendant, je pars continuer mes recherches sur la racine de la politisation à outrance du CROUS de Saint-Louis…
#JusticeForFallou#

Amsarr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *