Xibaarubambuk.com/ Un incendie d’une rare violence, la boutique de Ndèye Fatou NDAO a pris feu à 4heures du matin emportant une marchandise de plus de 6 Millions de F : « je suis vraiment désolée, j’ai tout perdu mes marchandises et mon argent, il ne me reste que 1000F dans les poches mais je me remets en Dieu, le Tout-puissant ».

En cette période de canicule et de chaleur débordante, il n’est pas aisé de tout contrôler surtout pendant la nuit. Ce Lundi, vers 4heures du matin, la boutique de Mme Ndèye Fatou NDAO sise en face du cinéma de Koungheul, a pris. Cet incendie d’une rare violence n’a rien laissé sur son passage, il a emporté matériels, marchandises et une bonne somme d’argent.

Les causes de l’incendie nous sont pour le moment inconnues même s’il y a des suspicions relatives au circuit électrique mal installé dans le coin. D’après certaines langues pendues, la boutique a pris feu vers 4 Heures du matin.

Toutefois, l’origine  de cet incendie reste, selon elles, un problème électrique. C’est le courant encore et cela perdure à Koungheul. La propriétaire de la boutique a perdu plus de 4 millions en billets de banque et en marchandises de même que son voisin  d’à coté Issa qui a perdu 2 Millions dont 4 machines et des tissus à cause cet incendie.

Rien n’a été épargné de l’avis de Ndèye Fatou  NDAO: « Même les marchandises que j’ai nouvellement convoyées de Touba sont brulées. C’est inattendu ! Mais que faire ? ». D’ailleurs, ils ont perdu au total plus de 6 Millions et il ne leur reste plus rien, une situation vraiment difficile, à entendre parler la dame: «  je suis vraiment désolée, j’ai tout perdu mes marchandises et mon argent, il ne me reste que 1000F dans les poches mais je me remets en Dieu, le Tout-puissant ».

Le jeune tailleur Issa, propriétaire de la boutique voisine, est parti à Ziguinchor car son commerce ne marche pas en ces temps-ci. Toute sa marchandise était fermée à l’intérieur de sa boutique.

Si c’était en pleine journée, on aurait pu éviter les dégâts mais tel n’est pas le cas. Alertés, les sapeurs pompiers de Koungheul sont venus et ont fini par maitriser le feu.

La commerçante Ndèye Fatou  a vu ses marchandises évaluées à plus de 6 Millions F emporter par les flammes. Elle  mérite d’être soutenue car elle est courageuse et pleine de bonne foi.  Même si l’incendie est du au court-circuit électrique, elle reste positive. Les bonnes volontés, les bailleurs et même ses amis commerçants doivent l’épauler au nom de la solidarité commerciale qui, seule, peut permettre à quelqu’un de recommencer dignement ses activités.

Amadou Mactar SARR

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *