Xibaarubambuk.com/ Pose première pierre de l’Usine de Bissap et Caravane politique, le responsable politique de l’APR Mamadou DJIGO poursuit son chemin : « Il est temps de développer notre commune et pour développer une ville, il faut avoir des idées et des qualités. Peut-on diriger une communauté d’hommes avec des vices ?». Dixit le DG de l’ANAT(images)

En compagnie d’une forte délégation composée entre autres du Secrétaire Général de l’ANAT Ousmane SECK, d’El Hadji Aly NDAO, de Bocar SALL, les membres du Mouvement  Koungheul Ak Djigo et de Monsieur Amadou SARR ainsi que l’ensemble de son staff, le Directeur de l’Agence Nationale de l’Aménagement du territoire Mamadou DJIGO  a posé la première pierre de l’Usine de Bissap suivi d’une caravane pour remobiliser ses militants à la nécessité de préparer les joutes électorales de 2019.

Une démonstration de force ou une confirmation du possible, les militants et sympathisants de Mamadou DJIGO sont tous venus répondre à l’appel. Pour développer une ville, il faut la promotion des petites industries. Conscient de cela, le DG de l’ANAT est allé au  quartier Niassène de la commune de koungheul faire la pose de la première pierre de l’Usine-Bissap. Selon le responsable politique de l’Alliance Pour la République, cette usine permettra aux Koungheulois de s’exceller dans la culture et le commerce de Bissap.

La pose de la première pierre est suivie d’une caravane politique effectuée par DJIGO pour remercier et remobiliser ses militants. Les jeunes et les femmes de Koungheul sont massivement venus assister à la caravane.

 D’ailleurs, on pouvait les entendre scander : « Djigo Baa Keen laale laa »  pour dire « Djigo, que quelqu’un vous touche ! ». Prenant le micro central, Abdou NDIAYE a fait le bilan des réalisations de Mamadou DJIGO : « Dans tous les domaines, Mamadou DJIGO a fait des réalisations qui sont concrètes et visibles. De l’agriculture à l’élevage, en passant par l’emploi des jeunes et les financements des femmes, il a fait ce qu’aucun leader politique n’a jamais fait à Koungheul. En plus de cela, le DG de l’ANAT a équipé le Lycée El Hadji Ibrahima BA de Koungheul en laboratoires et matériels pédagogiques et ordinateurs. DJIGO a largement contribué pour de meilleures conditions de prise en charge à l’hôpital de Koungheul ».

Ainsi, de Mame Marème GUEYE à Tapha DIONGUE, d’Awa GUEYE à Zales DICKO, tous sont unanimes sur la question : « Mamadou DJIGO travaille pour le Président de la République SE Macky SALL, c’est pourquoi il est près des populations de Koungheul ».

Pour Mame Marème GUEYE, responsable des femmes, leur choix est porté sur le DG de l’ANAT : « toutes les femmes de personnalité que compte Koungheul sont derrière Mamadou DJIGO, nous devons nous unir, être ensemble main dans la main derrière cet homme pour que   notre ville aille de l’avant ». Awa GUEYE se réjouit d’abord de la construction de l’Usine de Bissap à Koungheul dont la première pierre est posée  par  DJIGO avant de faire de  leur leader leur candidat aux élections municipales de 2019. Si Moustapha DIONGUE et Mor Talla THIAM ont fait de l’organisateur de la CNAAT « un homme de qualités et de vertus », Zales DICKO se réclame désormais « le lion de DJIGO ».

 Zales DICKO a ses raisons car il dit qu’il n’a pas choisi son nouveau leader au hasard : « j’ai pris mon temps pour observer ; j’ai observé matin et soir, jour et nuit et j’ai choisi Mamadou DJIGO. Je suis jeune de l’APR et membre de la COJER de Koungheul. J’ai opté de travailler avec DJIGO parce qu’il croit au Président de la République SE Macky SALL. Si quelqu’un ne connait pas sa valeur, moi je connais la mienne, ainsi je suis le lion de DJIGO et suis très content de son compagnonnage avec El hadji Aly NDAO ».

Il faut préciser au passage que deux mouvements de soutien à la politique de Mamadou DJIGO sont nés, l’un dirigé par  Ndèye SARR et Ndèye Arame SY, l’autre mis sur pied par Nancoulane CAMARA de Santhie Modou Coura.

El hadji Aly NDAO, responsable politique de LDR/Yessaal et deuxième aux municipales de 2014, affirme son soutien au DG de l’ANAT : « DJIGO est venu me voir, nous avons discuté et trouvé un terrain d’entente. Ce n’est que le début, d’autres leaders de Koungheul vont venir nous rejoindre ». Aly NDAO a décidé de travailler avec l’homme du 09 Juillet parce que la politique politicienne ne l’intéresse pas : « on ne fait pas de la politique pour mentir ni pour manipuler les gens mais poour développer la collectivité. Nous avons pris Koungheul et nous l’avons confiée à des menteurs et des voleurs. Si vous criez sur tous les toits qu’on vous confie les affaires de la cité, vous devriez etre en mesure de satisfaire les populations ».

En prenant la parole, le DG de l’ANAT Mamadou DJIGO a d’abord remercié tous les Koungheulois présents à la rencontre politique. Ensuite, il a expliqué au public sa collaboration avec El Hadji Aly NDAO : « Pendant le mois de Ramadan, j’étais parti en France, à Lyon, pour rendre visite à mon frère El Hadji Aly NDAO afin de discuter sur le devenir de Koungheul. Je suis venu à Koungheul pour relever le défi ».  En 2014, Aly NDAO était le candidat du PDS et DJIGO est de l’APR. Or tout le monde sait que ces deux partis sont des frères ennemis : « En 2014, on n’était pas ensemble car on n’est pas du meme parti. Le Président de la République m’avait demandé de me ranger derrière le candidat de la Coalition BBY ».

D’après Mamadou DJIGO, pour faire de la politique il faut être tolérant, sérieux et entreprenant : « il est temps de développer notre commune et pour développer une ville, il faut avoir des idées et des qualités. Peut-on diriger une communauté d’hommes avec des vices ?».

Au finish, on retient de cette manifestation politique un pari réussi d’avance parce qu’on le veuille ou non DJIGO poursuit son chemin. Mais son chemin vers où ? Peut-être, vers la mairie de Koungheul.

Amadou Mactar SARR & Mbaye DIENG

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *