Xibaarubambuk.com/ Dalal Gaan reçoit El Hadji Aly NDAO : « Le maire de Koungheul a échoué sur tous les plans. Toute cette bordèle qu’il y a dans le foncier, c’est lui qui en est le principal responsable ».(vidéo)

Présentation

Animée par Amadou Mactar SARR, l’émission Dalal Gaan reçoit sur ce numéro Monsieur El Hadji Aly NDAO, candidat du PDS aux Elections municipales de 2014 et actuel responsable politique de LDR/Yessal. Ex Secrétaire général de l’UJTL de Koungheul, Aly NDAO a été président de l’ASC Diamono. Diplôme de profession, l’invité de Dalal Gaan est très engagé en politique.

Dans cette émission, il fait d’abord le bilan sombre de la municipalité de Koungheul, parle de ses convictions politiques, de son compagnonnage avec le DG de l’ANAT  Mamadou DJIGO et des joutes électorales qui se profilent à l’horizon. Il a ensuite abordé la question de l’alliance de son parti avec l’APR avant d’appeler les Koungheulois à un changement de paradigme. Enfin, il a donné son avis la libération de Khalifa SALL et la candidature de Karim WADE en 2019.

Le bilan de la mairie de Koungheul

Pour El Hadji Aly NDAO, rien ne marche à Koungheul à cause d’une mauvaise  gestion municipale 

«  J’étais candidat aux élections municipales de 2014, je suis arrivé deuxième. Depuis lors, j’ai observé mais j’avoue que le bilan de la mairie est négatif, sombre. La ville de Koungheul baigne dans l’obscurité ».

Selon lui, il n’y a pas d’infrastructures sportives dans l’espace communal qui permettent aux jeunes de s’épanouir : «Quand  j’ai traversé le terrain de Basket, j’ai honte. Le maire a échoué sur tous les plans. A l’heure actuelle, on devrait construire un nouvel hôtel de ville qui donne à Koungheul l’image d’un chef lieu départemental. Je ne suis pas nihiliste mais je sais que le maire de Koungheul a vendu la ville. Quand on est magistrat d’une ville, il faut faire des œuvres concrètes pour cette ville. Koungheul est une maison sans chef de famille. Le bilan municipal est négatif et, cela tous les Koungheulois l’ont compris » déclare El Hadji Aly NDAO.

Aly NDAO ajoute que la commune de Koungheul n’a pas de visibilité car rien ne va : « j’ai laissé le maire travailler parce qu’il y a un temps pour travailler et un temps pour faire la politique. J’avais un bon programme avec des partenaires pour booster le développement économique et social de Koungheul. Il n’y a aucune infrastructure pour faire avancer Koungheul. Même Koumpentoum est aujourd’hui beaucoup plus visible que Koungheul ».

L’invité de Dalal Gaan estime, pour sa part, que le foncier est dilapidé, chacun vend des terrains, c’est à la limite du méli mélo : « il n’y a plus de terrains parce qu’ils ont  tout vendu illégalement. Si tu dis que tu es le meilleur pour diriger alors tu devras le prouver. La ville de Koungheul est sans lumière, ni décor ni beauté. Les canaux  sont bouchés, le marché central a beaucoup de désordres et d’immondices, derrière la mairie, on ne sait toujours pas ce qui se passe. Toute cette bordèle qu’il y a dans le foncier, c’est lui qui en est le principal responsable ».

Le duo DJIGO-Aly NDAO

Le diplomate et le DG de l’ANAT sont avant tout des frères qui ont toujours eu de bonnes relations malgré les divergences politiques qui séparent les grands hommes dans le cercle politique. Ainsi révèle El Hadji Aly NDAO : « on est de Koungheul ; Mamadou DJIGO est mon frère. On s’est revu en Suisse lors d’une conférence animée par Souleymane Jules DIOP. Il est venu me voir à Lyon pour discuter avec moi afin de travailler ensemble et préparer les élections à venir. Soit on dit la vérité, soit on se tait. Je suis diplomate mais cela ne m’empêche pas pour autant d’admettre que Koungheul est une ville complexe où certains leaders bernent les populations. Il y a trop de compromis et de manipulations. Cependant, DJIGO et moi partageons une chose : c’est Koungheul qui nous intéresse. DJOGO œuvre pour le développement de Koungheul et, en plus, il est aimé à Koungheul ».

L’invité d’Amadou Mactar SARR appelle, ainsi, tous les fils de Koungheul qui partagent avec eux la meme conviction de les rejoindre. En revanche, Aly NDAO affirme : «  la ville de Koungheul est plus importante que nos propres personnes. Il faut changer de paradigme et faire du développement de Koungheul une affaire tout à fait sérieuse. L’usine de Bissap est un projet dont je vais beaucoup m’investir. Toutefois, je ne renonce pas à mes ambitions politiques ».

L’Alliance entre LDR/ Yessal et l’Alliance Pour la République

En abordant la question de son parti  Les Démocratiques Réformateurs/Yessal, El Hadji Aly NDAO se veut clair : « Au niveau de notre parti LDR/Yessal dont je salue au passage son Secrétaire Général National Modou DIAGNE FADA, nous sommes en négociation avec le Président de la République Macky SALL pour l’intérêt du Sénégal. D’ailleurs, nous allons soutenir sa candidature à l’Election présidentielle de 2019 ».

Selon El Hadji Aly NDAO : « LDR/Yessal est un grand parti et pas un petit parti. Nous ne sommes pas des transhumants, nous sommes seulement en alliance avec l’APR ; il faut que cela soit clair dans l’esprit des acteurs politques. Je ne serai jamais militant de l’APR ».

Enfin, l’invité de Dalal Gaan est de ceux qui pensent que le maire de Dakar Khalifa SALL doit être libéré et que la candidature de Karim WADE  acceptée.

 

Amadou Mactar SARR & Mbaye DIENG

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *