Xibaarubambuk.com/ Dalal Gaan reçoit jeune Mackiste Modou LEYE : « En matière de politique, j’ai tourné la page de DJIGO et je discute avec Badou LY pour travailler avec lui puisque nous partageons deux choses : œuvrer pour le développement de Koungheul et réélire le Président de la République SE Macky SALL » dixit Modou LEYE.

Après une pause de plus d’un mois, l’émission Dalal Gaan vous revient. elle reçoit sur ce numéro Modou LEYE, un jeune Koungheulois sympathisant du Président Macky SALL. C’est l’occasion pour son animateur Amadou Mactar SARR de présenter les vœux les plus chers aux internautes à l’occasion de la fête de Tabaski. Dans ce numéro, l’invité de Dalal Gaan explique d’abord ses convictions politiques, ensuite il parle de sa séparation à l’amiable avec le DG de l’ANAT Mamadou DJIGO et enfin il explique son choix porté sur Alioune Badara LY, le coordonnateur de l’IRM.

Présentation de l’invité

Monsieur Modou LEYE est un jeune Koungheulois sympathisant de Macky SALL. Il évolue dans le domaine du transport et consentit beaucoup de sacrifices pour le développement de Koungheul. Il croit en lui et se dit prêt à travailler pour la réélection du Président de la République SE Macky SALL. Connu pour son compagnonnage avec Mamadou DJIGO, l’invité de Dalal Gaan est en pourparlers avec Alioune Badara LY pour continuer son aventure politique et participer à sa manière au développement de Koungheul.

Depuis quand avez-vous commencé à faire de la politique ?

Je vous remercie de cette opportunité que vous m’avez offerte pour dire dewenati à tous les koungheulois à l’issue de la fête de Tabaski. Au fait,  j’ai commencé à faire la politique en 2013. C’est par l’entremise de Sidi Djimbi NDAO et Abdoulaye DIOP que j’ai commencé à faire des activités politiques. En effet, ils m’ont parlé du DG de l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire,  ils m’ont dit que ce dernier est un fils de Koungheul alors je suis entré en contact avec lui. Je précise que je ne suis ni de l’APR encore moins de la coalition BBY. Cependant, je ne fais pas de la politique pour avoir de l’argent parce que ma famille en  est pourvue, je fais de la politique par conviction. Je crois à l’idéologie du Président de la République SE Macky SALL et  à la vision qu’il a pour un Sénégal émergent.

Etes-vous un agent de l’ANAT ?

Bizarrement, quatre vingt dix neufs pour cent des Koungheulois pensent que je travaille à l’ANAT. Non ! Je n’ai jamais été recruté à l’Agence Nationale de l’Aménagement du  Territoire. Mais j’étais proche du Directeur Général Mamadou DJIGO. je le remercie au passage car au moins il m’a appris quelque chose en politique. J’ai toujours mouillé pour le DG de l’ANAT.

Si je m’accompagne avec quelqu’un en politique, c’est par conviction et pas autre chose. Pendant cinq voire six ans, j’ai été avec lui. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il y a beaucoup de gens de son entourage qui sont frustrés. Il n’a employé que deux jeunes de Koungheul, d’ailleurs c’est par contrat. Je ne serai pas le dernier à le quitter car d’autres vont me suivre.

Pourquoi vous avez tourné le dos au Directeur Général de l’ANAT ?

En matière politique, j’ai tourné la page de DJIGO et je discute avec Badou LY pour travailler avec lui puisque nous partageons deux choses : œuvrer pour le développement de Koungheul et réélire le Président de la République SE Macky SALL. Tout le monde le sait, Alioune Badara LY est un leader politique incontestable à Koungheul. Il œuvre dans le social et dans beaucoup de domaines. J’ai discuté avec lui, nous avons trouvé un terrain d’entente. Les jeunes de Koungheul ont besoin d’emploi et rares sont les responsables politiques qui s’excellent dans ce domaine combien important pour l’avenir des jeunes.

Par contre, chez le DG de l’ANAT, la manière de faire de la politique laisse à désirer. J’ai une fois dit à Mamadou DJIGO sur Whats up que s’il ne cessait pas sa façon de faire de la politique, il ne pourriez même pas devenir un chef de quartier. DJIGO fait tout sauf de la politique car il faut mouiller le maillot et enlever le boubou du technocrate pour réussir en politique, à plus forte raison dans le département de Koungheul.

A koungheul, les leaders sont désunis et ne parlent pas le même langage. Ils sont ingrats parce qu’ils oublient ceux qui se sacrifient pour eux.

Pourquoi vous avez porté votre choix sur Alioune Badara LY, le coordonnateur de l’IRM ?

Si je suis avec Badou LY, c’est parce qu’il m’a convaincu de par sa manière de faire de la politique. Alioune Badara LY travaille pour le Président Macky SALL et qui    soutient Macky mérite d’être soutenu par tous les responsables qui veulent sa réussite et sa   réélection.

Je précise à ce propos que je suis en discussion avec Badou LY et après je pourrai être en mesure de travailler pour l’IRM qui a pour objectif la réélection du Président Macky SALL.

Les jeunes ont besoin surtout d’emploi et Alioune Badara LY répond à leurs attentes. Je suis prêt à me sacrifier pour que le Président de la République soit réélu au premier tour en 2019. Les jeunes de Koungheul doivent croire en eux. Koungheul pourra se développer si les jeunes sont engagés et cessent d’être des garde-fous.  Nous devons nous affirmer et dire que rien n’est impossible dans la vie. Par exemple, Abdou SECK est très compétent pour devenir maire demain de meme que moi j’ai des ambitions d’etre un jour maire de Koungheul. En ce sens, Badou LY croit en lui et à Koungheul, donc avec lui le développement de la ville est possible.

Votre dernier mot

Il n’y a jamais de dernier mot car nous aurons toujours des choses à dire. Ce que je peux ajouter, c’est qu’on ne doit attendre personne pour se développer dans la mesure où le développement de Koungheul dépend avant tout des koungheulois. C’est par des sacrifices communs que nous pourrons y arriver. Dans ce sillage, je demande aux populations de Koungheul de soutenir la vision du Président Macky SALL et de le réélire au premier en 2019.  Cependant, je demande aux jeunes et aux responsables politiques d’éviter les injures et les invectives pour non seulement avancer dans la vie mais aussi développer notre localité. Encore une fois, je le dis et le répète, Mamadou DJIGO est et demeure mon grand frère car il m’a appris beaucoup de choses en politique.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *