Xibaarubambuk.com/ Dalal Gaan recoit Seydina Ibrahima DIOP, Président de la Commission Hydraulique du Conseil Départemental de Koungheul : « l’hydraulique est au cœur du Programme de Développement Economique et Social de Koungheul. Avec ce programme, on peut aménager les bassins de rétention. Sans l’accès à l’eau, il est inutile de parler de développement dans notre localité où l’agriculture et l’élevage sont les activités dominantes »

La question de l’accès à l’eau potable n’est pas une compétence transférée aux collectivités locales. Mais dans chaque collectivité locale il y a une commission qui est chargée de prendre en charge ce domaine. Ainsi, monsieur Seydina Ibrahima DIOP est  le Président de la Commission hydraulique et eaux plurielles du Conseil Départemental de Koungheul.

Dans ce numéro de l’émission Dalal Gaan, Monsieur DIOP fait d’abord la présentation de la commission de l’hydraulique et revient sur l’accès à l’eau de qualité qui est une priorité du Conseil Départemental. Ensuite, il explique les tenants et les aboutissants de la convention signée entre le CDK et l’Office des Forages Ruraux(OFOR). Enfin, Seydina Ibrahima DIOP déclare que l’accès à l’eau potable est un défi inscrit dans le Programme de Développement Economique et Social de Koungheul(PRODESK).

A l’entame de l’entretien qui lui est accordé par la rédaction de xibaarubambuk.com, le Président de la Commission Hydraulique du Conseil Départemental de Koungheul fait la présentation et le bilan de la commission qu’il dirige depuis 2014 : « je vous remercie messieurs Mactar SARR et Mbaye DIENG  et toute votre rédaction de l’opportunité qui m’est offerte aujourd’hui pour m’adresser à mes concitoyens particulièrement aux populations de Koungheul. Je dis Dewenati à tous les musulmans à l’issue de la célébration de la Tabaski. La commission de l’hydraulique et des eaux plurielles est créée par l’article 46. En effet, l’hydraulique n’est pas une compétence transférée mais depuis 2015 le Conseil Départemental de Koungheul a fait beaucoup d’avancées dans ce domaine ».

Le bilan est positif parce que les réalisations sont visibles. En effet, de l’avis de Seydina Ibrahima DIOP, ses résultats sont aussi le fruit d’un programme triennal de l’Etat dont le département de Koungheul en a bénéficié : « l’accès à l’eau potable est un objectif majeur du Conseil Départemental. Grace à l’accompagnement de l’Etat par la direction de l’hydraulique et la Banque Africaine de Développement, nous avons construit 10 forages en 2015, 8 forages en 2016 et 7 en 2017. Ainsi, notre objectif premier, c’est l’accès aux points d’eau dans tout le département de Koungheul » affirme Seydina Ibrahima DIOP.

Avoir des forages qui ne fonctionnent pas bien ou qui sont toujours en panne n’est pas souhaitable. A ce propos, le Président de la Commission Hydraulique précise : « Nous avions fait à l’époque un diagnostic, on s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de forages mais leur fonctionnement faisait défaut. Alors, la commission de l’hydraulique du Conseil Départemental de Koungheul travaille en parfaite harmonie avec les services techniques de l’Etat pour résoudre ces problèmes une bonne fois pour toute ».

Le Conseil Départemental de Koungheul a signé une convention avec l’Office des Forages Ruraux pour la construction de 250 points d’eau dans le département de Koungheul à un coup global de 5 Millions de F CFA. Le Président de la commission hydraulique explique les tenants et les aboutissants : « le Conseil Départemental a signé un contrat avec OFOR en présence du ministre Assane DIOP et du directeur général Seyni NDAO. Notre objectif premier, c’était l’addition d’eau, faire en sorte que chaque village puisse avoir un point d’eau d’où le concept « un foyer, un point d’eau ». Mais à l’impossible, nul n’est tenu. De là, nous avons décidé de signer une convention avec OFOR pour gérer amplement cette situation avec 25O points d’eau à un coup de 5 Millions dégagés par le Conseil Départemental. Ce n’est que la première phase » dixit Seydina Ibrahima DIOP.

Ces points d’eau sont destinés aux démunis, à ceux qui n’ont pas les moyens de payer leurs factures d’eau. Cependant, ceux qui ont une bourse familiale ne sont pas concernés, de l’avis du Président de la Commission hydraulique : « les bénéficiaires de ces points d’eau seront répartis en fonction de la décision de la commission. Toutes les neuf communes du département en bénéficieront. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’OFOR ne travaille pas avec la SDE mais avec les forages ruraux. Les maires et le Conseil Départemental de Koungheul sont membres de droit du comité de répartition des points d’eau » déclare-t-il.

Le bénéficiaire donne une contribution de 5 000 FCFA et le reste est déjà géré par le Conseil Départemental. Dans le cadre de l’objectif d’accès à l’eau potable, l’Etat et la BAD donnent les 80% et le Conseil Départemental assure les 20%. D’après Monsieur Ibrahima DIOP, la réflexion tourne autour de l’accès à l’eau potable et l’addition des points d’eau dans tout le département de Koungheul.

De même, l’ONFP et le CDK ont pris l’initiative de former des agents qui prennent en charge le bon fonctionnement des forages et pour ce faire il faut 87 conducteurs de forages.

Le Conseil Départemental anticipe et n’attend pas l’Etat. En ce qui concerne les bassins de rétention, des efforts considérables vont être faits : « les bassins de rétention ont leur importance dans notre département. Ils ne fonctionnent pas bien malgré les investissements qui ont été faits. A Lour Escale et Ida Mouride, nous sommes en train de réfléchir pour trouver des solutions » fulmine Seydina Ibrahima DIOP.

L’hydraulique occupe une place non négligeable dans le PRODESK et cela monsieur DIOP le comprend à merveille : « l’hydraulique est au cœur du Programme de Développement Economique et Social de Koungheul. Avec ce programme, on peut aménager les bassins de rétention. Sans l’accès à l’eau, il est inutile de parler de développement dans notre localité où l’agriculture et l’élevage sont les activités dominantes ».

Au finish, il faut reconnaitre que la commission hydraulique du Conseil Départemental de Koungheul est là pour toutes les populations du département. L’accès à l’eau potable est un  des Objectifs pour le Développement Durable et le CDK s’y investit.

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *