Xibaarubambuck.com/ Le Conseil Départemental de Koungheul a révélé au public son rapport introductif du Débat d’Orientations Budgétaire de 2019 : « Le développement, c’est avant tout l’investissement. C’est la raison pour laquelle nous comptons investir autant que possible sur l’éducation, la santé pour booster le développement de notre département »dixit le Président du Conseil Départemental de Koungheul M. Assane DIOP.(vidéo)

Dans sa volonté de rendre transparente la gestion de la collectivité, le Conseil Départemental de Koungheul, sous la houlette du Président Assane DIOP, a tenu une rencontre destinée à la lecture introductive du rapport d’orientation budgétaire de 2019. Présidé par le ministre Assane DIOP, Président du Conseil Départemental de Koungheul, en présence du Préfet du département de Koungheul, de l’ensemble des sous préfet du département, des chefs de services techniques et des élus.  Le préfet Abdou Khadre Diack NDIAYE a ouvert le Débat d’Orientation Budgétaire dans un climat convivial et fructueux en termes d’échanges.

A l’entame de ses propos, le Président du Conseil Départemental Assane DIOP a tenu à rappeler à l’assistance : «  le Débat d’Orientation Budgétaire n’est pas une décision » cela veut dire que c’est un échange de prévisions et de propositions.

Le DOB s’agit avant tout, quand on parle de débat d’orientation budgétaire, de diagnostiquer les tenants et les aboutissants du budget.

Le Conseil départemental de Koungheul, depuis sa création en juin 2O14, coïncidant avec l’acte III de la décentralisation, a fait beaucoup de réalisations. Selon le ministre Assane DIOP, cela est dans l’ordre normal des choses. Il croit que l’investissement dans les secteurs générateurs de revenus permet de réaliser les projets de développement : « Le développement, c’est avant tout l’investissement. C’est la raison pour laquelle nous comptons investir autant que possible sur l’hydraulique, l’éducation, la santé et le tourisme pour booster le développement de notre département »dixit M. Assane DIOP.

La santé et l’éducation étant les priorités des priorités, des salles de classes ainsi que des postes de santé auront des solutions.

Sur le plan de l’éducation  le rapport précise le renouvellement de la subvention pour le gardiennage accordée aux CEM franco –arabe et Koungheul commune, et l’élargir au CFP. Il est aussi envisageable la construction et l’équipement de 4 salles de classes au lycée, 2 au CEM Koungheul commune.

Sur le plan sanitaire et social, le conseil départemental  continuera à appuyer le district  de santé en médicaments pour un démarrage effectif du comité de Développement Sanitaire (CDS) combler le déficit en matériels, en équipement médicaux et  en produits d’entretien. Réfectionner les postes de santé de Keur Mandoumbé et Arafat. Il est prévu aussi d’accompagner le programme du district d’ériger les cases de Ngouye Diaraf, Touba Aly Mbenda, Medina Ndiayéne, lougué Yama en poste de santé.

Dans le domaine sociale, le conseil départemental est solliciter pour intensifier l’appui aux couches vulnérables, enrôler tous les handicapés à la CMU, trouver un siège pour les Handicapés.

Sur le plan hydraulique,  le bassin de Médina de Gouye sera délocalisé dans un rayon de 3Km. Il est prévu  de former les conducteurs de forages et de leurs seconds. Aménager des périmètres maraîchers à Koungheul marigots Ya Binta FAYE). Assurer le suivi des programmes sociaux.

Sur le plan environnemental, comme il l’a toujours fait, le Conseil Départemental continue à appuyer le service forestier du département pour lutter surtout contre les feux de brousse. Il est prévu de réaliser le projet de reboisement. Sensibiliser sur l’hygiène, sur l’habitat et l’assainissement. Renforcer les moyens d’action du secteur des eaux et forets et de la brigade d’hygiène.

Sur le plan agricole, il est prévu dans le budget 2019 de réaliser 5 périmètres agricoles installés autour des forages de PUDC. Mises à la disposition des femmes de matériels de  transformation des produits agricoles. De mettre en place des coopératives agricoles.

Sur le plan de l’élevage, le Conseil départemental a pris la décision de construire dans le département des parcs de vaccination dans les communes d’Ida Mouride, Fass Thickéne, de Saly Escale et de Fass Thiéckène. Appuyer à la journée de l’élevage. Valoriser des produits forestiers non ligneux (bouye, jujube, Soumpe etc.).

Sur le plan touristique, faire le cartographe des sites touristiques, promouvoir le tourisme de découverte et le tourisme religieux. Sur le plan éducatif, sanitaire ou social, beaucoup d’initiatives sont inscrites dans le budget 2019.

Après ce rapport, certains présidents de commission  et techniciens ont pris  la parole pour donner leurs points de vue. 

Finalement, on retient que la rencontre du 04 décembre 2018 à la salle de conférence  de la mairie a été une occasion phare pour  dégager les priorités et faire les bons choix mais aussi pour donner les orientations du budget de l’année prochaine.

 

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *