Xibaarubambuck.com/ Le Débat d’Orientations Budgétaire de la Commune de Fass Thiéckène : « l’objectif du conseil municipal pour le reste de ce mandat est de voir sou souhait se réaliser avec l’appui de l’Etat et des partenaires pour la réalisation des projets prioritaires identifiés par les différentes commissions et techniciens » dixit le Maire Mouhamed DIENG

Ce Mercredi 05 décembre, le conseil municipal de Fass Thieckéne, sous la direction des adjoints au maire Monsieur Sette SECK et Coumba DIENG  et en présence de l’Adjoint au sous-préfet d’Ida Mouride Anabi Moussa TOURE, des services techniques, des conseillers municipaux de la commune, du comité de pilotage,  a tenu son Débat d’Orientations Budgétaire de l’année 2019. Bon nombre d’initiatives sont prises par la -les questions ont été abordées. De l’éducation à l’électrification rurale en passant par l’assainissement et la santé, tout est prévu dans le budget 2019.

Le Maire a profité de l’occasion pour remercier   la population de Fass Thiéckéne  et  tous les partenaires au développement (PNDL, ASBEF, PASA, UDAM, IED-AFRIQUE, HEIFER, KAWLOR, L’ARD, sans oublier le site xibaarubambuk.com, Koungheul FM qui ont, de près ou de loin, participé à la réalisation des performances de sa commune.  

A l’entame de ses propos, Monsieur Talla MAR  tient à préciser que s’agissant des recettes toutes confondues pour l’année 2018, à la date du 05/12/2018, la situation financière de la commune se porte à merveille.

Pour une gestion transparente de la chose publique,  chaque année les collectivités locales exposent leur DOB c’est-à-dire  le Débat d’Orientations Budgétaire. En respectant cette tradition, la commune de Fass Thieckéne n’a pas dérogé à la règle. En vue de prévoir en 2019 des politiques concertées et inclusives, les recettes et les dépenses de la commune sont au beau fixe.

En ce qui concerne les recettes, à la date du 05 décembre 2018, la situation financière de la commune de Fass Thieckéne est de 42 681 872 FCFA pour les recettes de fonctionnement et 26 966 392 FCFA de recettes  d’investissement soit un total global de 74 648 264 FCFA.

Les dépenses de la commune de Fass Thieckéne tournent aussi autour du fonctionnement et de l’investissement : 36 134 748 FCFA pour faire fonctionner les choses et 26 691 000 FCFA destinés à l’investissement soit un total de 62 825 748 FCFA.

D’après le document mis à la disposition des participants, une telle situation peut être améliorée surtout en matière de recouvrement de recettes dites ordinaires qui sont des ressources propres à la collectivité et dites maîtrisable, l’objectif  fixé pour 2019 est de dépasser le montant recouvré en 2018 tout en sensibilisant la tranche d’âge de 14 à 70 ans.

Suivant cette logique, il est prévu dans le budget de 2019 de perfectionner l’Etat civil de la commune, d’assurer les frais de bornage, il faut compter sur les lotissements en perspectives, les droits de mutation de parcelles à usage d’habitation et les frais de délimitation des terres de culture et de défrichement et la mise sur pied d’un fichier de l’ensemble des boutiques.

Pour ce qui est de la patente dont le recouvrement est très timide, des espoirs sont notés avec la nouvelle réforme de la patente professionnelle qui va être remplacée par la contribution économique locale qui a un impact très positive sur le financement.

S’agissant des ODP, le conseil a déjà délibéré pour fixé les taux à payer pour les installations d’antenne téléphoniques et les operateurs d’arachide. Des ordres de recettes devront être émis au nom du receveur municipal pour le recouvrement.

 En 2019, le son conseil municipal a décidé d’inscrire dans le budget des objectifs qu’il faut atteindre afin d’aspirer à l’émergence. Tout en espérant des financements du PNDL, du BCI  et du PACASEN, le maire « continuera sur le plan sanitaire et de l’action sociale à appuyer  les postes de santé de Fass Thiéckène et de Minam en médicaments, en carburant, et en produits d’entretien sans oublier les relais communautaires et les handicapés ». Le commun compte ériger  un troisième poste de santé à Piram, doter le poste de Minam en ambulance et un logement pour la sage femme.

Pour appuyer la politique  du gouvernement  centrée sur  la CMU, 50 ménages sont enrôlés à l’UDAM  en 2017  et ils seront renouvelés sans oublier la CMU-Elève programmée en 2018 dont l’exécution n’a pas pu se faire pour des raisons de coordination et de mise à temps des fonds. A cet effet, le conseil s’appuiera sur les services de l’action sociale, de la santé et les directeurs d’école pour faciliter l’enrôlement des personnes nécessiteux.

L’éducation aussi est bien prise en charge dans le DOB 2019 : chercher les problèmes des CGE et des APE et les enseignants  (en fournitures équipement, fonctionnement, construction et réhabilitation)  en conformité ave la nouvelle politique éducative de l’Etat du Sénégal sans oublier l’association des élèves et d’étudiants de la commune afin de les résoudre, telle est la vision du maire Mouhamed DIENG.

Sur un autre registre, la politique de la commune en matière de la jeunesse se poursuivra par l’octroi de subvention aux zones, des activités de formation et d’aménagement aires de jeu

Sur le plan sportifHadji Mouhamed DIENG  promet de doter le chef lieu de la commune d’infrastructure qui réponde aux normes standard (stade Municipal et foyer des jeunes fonctionnel)

Pour le  maire de Fass Thieckéne l’objectif majeur du conseil: « pour le reste de ce mandat est de voir sou souhait se réaliser avec l’appui de l’Etat et des partenaires pour la réalisation des projets prioritaires identifiés  par les différentes commissions et techniciens »

Le sous-préfet de l’arrondissement d’Ida Mouride félicite d’abord le maire pour son travail, sa persévérance et sa gestion collégiale avant d’appeler les populations à payer leurs impôts au nom de la citoyenneté et de l’esprit patriotique et à participer au développement de la collectivité qui est avant tout l’affaire de tout le monde. Monsieur TOURE a exhorté au maire d’organiser des séances  formations pour les chefs de villages pour qu’ils puissent jouer vraiment leurs rôles. Le préfet a demandé aussi à la population de mener une large campagne de lutte contre les feux de brousse et de la sauvegarde des ressources naturelles en procédant à des opérations de reboisement.

En définitive, les orientations budgétaires constituent  un des moments les plus  importants dans la vie d’une Collectivité territoriale. Tous les participants ont donné leurs avis car en dehors de la commune de Fass Thiéckéne, c’est tout l’arrondissement qui est interpellé.

 

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *