Xibaarubambuk.com : Pour réclamer de l’électrification et les mesures d’accompagnement de la communalisation de leur localité, les jeunes de Ida Mouride ont battu le macadam dans les rues. (vidéos)

Ce samedi 22 Décembre restera gravé dans les consciences des habitants de Ida. En vue de booster le développement socio-économique de la commune de Ida Mouride, les jeunes de la localité regroupés autour d’un collectif, ont organisé une marche pacifique dans les rues du village de Ida pour exiger l’électrification, la gare routière, la gestion de l’eau et des mesures d’accompagnement de la communalisation.

Le collectif des jeunes d’Ida Mouride est créé le 12 Décembre passé. Il a pour mission d’animer, de redynamiser et de poursuivre la lutte amorcée depuis la communalisation. Il est composé des ASC de la commune, des membres de la société civile, des hommes et des femmes soucieux du développement d’Ida Mouride.

 Les populations d’Ida Mouride ont déversé leur courroux dans la rue, pour dénoncer leur mal vivre qui se résume, d’après les jeunes, à l’obscurité, une situation qui n’a fait que perdurer. En effet, à travers une marche pacifique, les jeunes de la commune ont exprimé leur ras-le-bol en réclamant, à l’occasion, trois points inscrits dans le mémorandum qu’ils ont même remis au représentant du sous-préfet de l’arrondissement à l’issue de la manifestation vers les coups de 12 heures.

 Il s’agit de la connexion de leur localité sur les câbles de haute tension électrique, car cette localité est bien connue par Macky SALL pour y avoir été accueilli et reçu à plusieurs fois.

Pis, dans la commune d’Ida Mouride, aucun village ne disposerait d’électricité excepté le village de Khourdane, si l’on en croit à Sette THIAM, président du collectif des jeunes d’Ida.

D’après le président du collectif : « La commune de IDA MOURIDE fait partie des communes qui paient régulièrement l’impôt ce qui justifie notre droit de bénéficier des revenues de l’Etat. En effet, nous avons confié les affaires aux autorités durant une décennie mais malheureusement nous ne sommes pas satisfaits ».

 Selon Sette THIAM, président du collectif, Ida Mouride est le seul chef lieu d’arrondissement au Sénégal, à ne pas disposer d’alimentation électrique: « Nous faisons parti des rares chefs – lieux d’arrondissement qui ne sont pas électrifiés voire le seul. Face à cette situation désastreuse, nous avons choisi la voie médiatique pour tenter de s’adresser directement au gouvernement ». Ainsi, il lance un appel solennel au président Maky SALL, à résoudre leurs problèmes.

 La commune d’Ida Mouride, on le sait, n’est pas dépourvue de services techniques mais tous sont logés à Koungheul. Une chose est sûre, c’est que les jeunes de Ida épris de volontés et d’abnégation pour la bonne cause exigent à l’Etat du Sénégal une considération et du respect vis-à-vis des Habitants de Ida Mouride : « malgré l’existence de tous ces services, le collectif a fait un diagnostic, une analyse et un constat sur l’ensemble de ces services communaux. Certains fonctionnent avec beaucoup de difficultés pour satisfaire les besoins et services des populations et d’autres n’ont même pas le personnel nécessaire pour assurer le travail assigné » in mémorandum.

Dénonçant avec la dernière énergie, ce problème lié à l’enclavement de leur localité, la gestion de l’eau et l’absence de la gare routière, Mor Talla SECK, membre du conseil communal de la jeunesse, explique : « Durant l’hivernage, il nous est difficile d’évacuer nos malades dans les postes de santé qui nous sont plus proches notamment ceux de Ida Mouride et de Khourdane ».

Rappelons au passage que Ida Mouride a été érigé en commune d’arrondissement il ya dix ans de cela par le décret no 2006-1099 du 12 octobre 2006. Depuis lors, Ida reste toujours une commune sans électricité ni édifices publics. Les jeunes sont laissés à eux-mêmes et les femmes n’ont pas accès aux financements. Une situation que le président du collectif déplore : « Notre commune souffre de beaucoup de maux. En effet, dix ans après l’érection d’Ida Mouride, les mesures d’accompagnement tardent à être effectives. Et la population a patienté plus d’une décennie » déclare M. Sette THIAM Président du collectif.

En définitive, ces populations comptent remettre ça très fréquemment aussi longtemps que leurs doléances resteront lettre morte. A relever que Ida Mouride se situe sur la route nationale N°1 reliant Dakar à Tamba via Koungheul sa capitale départementale qu’il jouxte à seulement 11 kilomètres.

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *