Xibaarubambuk.com : Le Coordonateur des activités du mouvement « KHALIFA PRÉSIDENT » à Koungheul Mamadou Mandela DIOUF commente la décision rendue par la cour suprême et souhaite une bonne et heureuse année 2019 aux sympathisants de Khalifa SALL dans le département de Koungheul

Il est de coutume à chaque fin d’année que des responsables politiques ou des leaders d’opinion souhaitent et heureuse année aux militants et sympathisants de leurs partis ou de leurs associations. Monsieur Mamadou Mandela DIOUF, Coordonnateur des activités du mouvement « KHALIFA PRÉSIDENT » à Koungheul « KP et par ailleurs Panafricaniste et leader du mouvement « Jeunesse Kamite Debout pour une Afrique Unie » JKDAU, n’a pas dérogé à cette règle de courtoisie républicaine. Il a aussi profité de cette tribune pour commenter la décision rendue par la Cour suprême.  Mandela DIOUF est convaincue que l’ex-maire de Dakar n’a pas encore perdu ses droits civiques et politiques.

Le Coordonnateur des activités du mouvement « KHALIFA PRÉSIDENT » à Koungheul « KP souhaite une bonne et heureuse année 2019 aux militants et sympathisants de Khalifa SALL : « je profite de l’occasion  pour présenter mes meilleurs vœux à nos concitoyens, aux  militants et sympathisants de Khalifa SALL. Que ce nouvel an soit une année de santé, de succès dans vos projets, de bonheur et de prospérité. Que la grâce de Dieu vous accompagne dans toutes vos œuvres ».

Sur le sort pour la candidature de Khalifa SALL, après la décision rendue par la cour suprême ? Mamadou DIOUF  reste optimiste : « Je reste optimiste quant au sort qui sera réservé à notre candidature. Je  n’hésite pas à le mettre dans la posture victimaire de Nelson Mandela, tout en redoutant un « énième coup » du pouvoir dépositaire de la puissance publique. »

Concernant la candidature de l’ex maire de Dakar, Mandela dit que : « Khalifa SALL reste Candidat au regard du droit sénégalais Deux choses suffissent à justifier ladite candidature.

« Il  na pas perdu ses droits civils et politiques et il s’est inscrit sur les listes électorales en conformité avec les nouvelles modifications du gouvernement marron. En plus il y a le rabbat d’arrêt que ses avocats peuvent activer et c’est déjà fait. – droit civils et politiques  -rabat d’arrêt à la cour suprême. Voilà les deux fondements juridiques »dixit Mandela

Selon le Coordonateur des activités du mouvement « KHALIFA PRÉSIDENT » à Koungheul : « l’arrêt rendu et confirmé en appel l’ex maire de Dakar na pas perdu ses droits civils et politiques. Pour preuve la cour suprême na rien changé elle a simplement rejeté le recours. Loin de ce que veulent nous faire comprendre les avocats de la mouvance. Donc une simple décision de confirmation ne peut en rien impacté sur l’éligibilité de Khalifa SALL sauf abus du Pouvoir. »

D’après Mandela DIOUF : « dans le département de Koungheul Khalifa Ababacar Sall reste le candidat le plus choyé. Ce n’est pas trop dire, souvenez vous des femmes de Ndoune qui ont montré leur satisfaction totale il ya quelque années à l’endroit de notre candidat. Ce dernier leur avez offert un moulin a mil dans un moment si difficile ou ils ont été délaissé par leurs propres dirigeants je veux nommer les autorités locales. »

« A Koungheul comme à Diamaguene Ndame en passant par Keur Mandoumbé, Saly et Missira Khalifa Président reste debout et ambitionne de le confirmer au soir du 24 février » relate M. DIOUF

En s’adressant aux Koungheulois Mandela déclare que : « Population de Koungheul attention à l’arnaque et à la corruption la malédiction, le syndrome 7ans sans réalisation ne doit pas se reproduire. J’ai tiqué un jour lorsque j’ai entendu quelque part que Bambouck Ak Niani xamuniou opposition, ce qui sonne comme une insulte a notre égard Car Bambouck a toujours été une terre de refus et de révolution »

Au finish, Mamadou M DIOUF lance un appel à la mobilisation à l’endroit des militants et sympathisants pour une victoire éclatante dans le département de Koungheul de la liste Taxawu Sénégal Ak Khalifa : «  Ne croyez pas a cette mission impossible assignée au 7 sages de disqualifier un candidat, Un citoyen propre, probe mais victime de la persécution par des gueux, véreux et impies politiciens.»

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *