Xibaarubambuk.com – Conseil départemental de Koungheul : Le budget 2019 arrêté à 261 millions de FCfa

Le conseil départemental de Koungheul a procédé au vote du budget pour l’exercice 2019 en présence de son président, M. Assane DIOP Avec un budget de 261 535 696   FCfa, le Conseil départemental souhaite consolider un budget solidaire et continuer à agir pour un développement économique de Koungheul.

À la suite d’un long marathon de 11 heures d’horloge, jeudi  10 Janvier, le conseil départemental de Koungheul a voté le projet de budget 2019 estimé à 261 535 696   FCFA à l’unanimité à l’issue du conseil départemental  présidé par le président Assane DIOP en présence du  préfet du département M. Abdou Khadre Diack NDIAYE. Une légère baisse a été observée par rapport à celui de 2018. 

« Le budget s’équilibre en recettes et en dépenses à 261 535 696    francs CFA, contre 268. 310 .696Francs CFA en 2018, soit une baisse des prévisions de 6 775.000 francs CFA en valeur absolue », note le rapport du budget.

La baisse de ce budget voté à l’unanimité, se justifie, par le souci d’élaborer un budget « plus réaliste et sincère ».

Le conseil a voté, à l’unanimité de ses membres présents, le budget dont les 148.535.696 FCfa sont destinés au fonctionnement et les 113.000.000 FCfa aux investissements, a noté le président de l’institution départementale, M. Assane DIOP, par ailleurs Ministre conseiller. « Nous avons tenu aujourd’hui la session budgétaire du conseil départemental de Koungheul. 

Avant cela, nous avons respecté toute la procédure budgétaire. Au début du moi  de décembre, nous avons tenu le débat d’orientation budgétaire conformément à la loi. Puis, la commission des finances s’est réunie et a déposé un rapport en demandant  aux conseillers de voter le budget », a dit M. DIOP.

Après un riche débat au cours duquel plusieurs  orateurs ont exprimé leurs préoccupations, le budget a été voté à l’unanimité. Parlant des  priorités, M. DIOP a cité l’éducation, la santé,  de la formation professionnelle, de l’environnement,  de l’hydraulique  mais également de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, à travers les financements de projets du Programme de Développement Economique et Social de Koungheul (PRODESK). 

Ledit programme vise le développement durable au profit des populations, en particulier, les femmes en quête d’une plus grande autonomie et les jeunes victimes du sous emploi et du désœuvrement.

L’objectif stratégique du PRODESK étant de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations, à l’éradication progressive de la pauvreté et à une plus grande résilience aux changements climatiques, le conseil départemental veut se donner les moyens  de l’atteindre progressivement par une utilisation judicieuse et efficiente des fonds de dotations de la décentralisation et des fonds de concours que l’Etat lui allouera en 2019.

 L’appui précieux attendu des partenaires techniques et financiers auxquels des projets ont déjà été, ou seront soumis ; s’inscrira dans le même esprit. La recherche de partenariats sera, du reste, intensifiée au double plan national international en 2019.

Ainsi donc, le projet de budget soumis aux conseillers, pour adoption, va aider l’institution à s’inscrire dans la dynamique d’atteinte des objectifs du PRODESK, et, partant, de la réalisation des légitimes ambitions qu’il nourrit pour le département de Koungheul

Le préfet du département s’est réjoui de la qualité des débats houleux parfois. « C’est le charme de la démocratie qui fait qu’il faut des contradictions, mais celles-ci doivent pousser à une positivité. Le conseil a voté son budget. Le débat contradictoire a sa raison d’être et je m’en réjouis très fortement », a-t-il souligné.

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *