Xibaarubambuk.com/ Le Candidat des Patriotes Ousmane SONKO accueilli en fanfare à Koungheul : « je le déclare ici et maintenant, le 24 février Koungheul va renverser le régime corrompu de Macky SALL » dixit SONKO.

Après Kaolack, c’est au tour de Koungheul d’accueillir ce matin le leader du PASTEF, candidat de la coalition SONKO Président à l’Election Présidentielle du 24 février 2019. Les militants, les sympathisants, les jeunes et les femmes qui croient à sa vision sont sortis l’accueillir en fanfare. Face à  la foule acquise à sa cause, Ousmane SONKO a délivré un message à la jeunesse : « vous les jeunes, je veux que vous me faites confiance car le 24 février c’est l’avenir de la jeunesse sénégalaise qui se jouera ».

Venus en masse accueillir leurs leaders, les militants et  responsables politiques du PASTEF ont réservé un accueil magnifique au candidat de la coalition SONKO Président. C’est depuis Mbadianène que les patriotes de Koungheul ont accueilli Ousmane SONKO dont la caravane a traversé la route nationale et la rue secondaire qui jouxte le marché central. Nombreux sont les jeunes de Koungheul qui sont venus écouter SONKO.

En disant à son candidat le mot de bienvenue, le coordonnateur départemental de PASTEF en l’occurrence Babacar NDIAYE déclare haut et fort : « il est temps, il est temps de dégager le régime de Macky SALL pour accompagner Ousmane SONKO au palais le soir du 24 février prochain ».

Les populations de Koungheul ont bien reçu le candidat de la coalition SONKO Président. D’ailleurs, l’ex-inspecteur des impôts et des domaines se dit satisfait : « je remercie les jeunes et les femmes de Koungheul de cet accueil chaleureux. Je tiens à préciser qu’un Président de la République n’est pas un roi mais celui qui place l’intérêt du Sénégal au dessus de tout intérêt particulier. Je ne fais pas de la politique pour avoir de l’argent ni pour m’en sortir mais pour servir ma patrie » affirme Ousmane SONKO.

Les privilèges et les prébendes sont exclus dans les idéaux républicains incarnés par le candidat SONKO car selon lui, même son salaire de député est divisé en trois parts pour soutenir les nécessiteux et faire fonctionner son parti PASTEF : la pouponnière de Kaolack, les femmes transformatrices de Casamance et son parti partagent ledit salaire.

Certaines pratiques sont à bannir dans notre pays, de l’avis du député-candidat : « Macky SALL et sa femme utilisent les fonds politiques comme ils veulent. Il est alors temps de mettre fin à ces pratiques. C’est pourquoi, il appelé la jeunesse Koungheuloise à voter  pour lui en ces termes : « vous les jeunes, je veux que vous me faites confiance car le 24 février c’est l’avenir de la jeunesse sénégalaise qui se jouera ».

Monsieur Ousmane SONKO fustige la gestion du Président sortant qu’il d’opaque et de corrompue : « il y a trop de litiges fonciers au Sénégal dont le gouvernement est le seul responsable. Macky SALL et son clan ont géré pendant sept ans le pays comme ils veulent. En effet, ils ont détourné l’argent du contribuable, emprisonné des opposants politiques et exilé d’autres » dixit SONKO.

Enfin, c’est par ces mots qu’Ousmane SONKO a quitté Koungheul : « je le déclare ici et maintenant, le 24 février Koungheul va renverser le régime corrompu de Macky SALL ».

 

Amadou Mactar SARR

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *