xibaarubambuk.com: 4 Avril bien célébré à Koungheul, la musique principale des forces armées a retenti

Les populations du département de Koungheul ont assisté à un défilé magnifique pour célébrer l’indépendance du Sénégal à la souveraineté internationale. C’est en présence du Préfet de Koungheul Abdou Khadre Diack NDIAYE, du Président du Conseil Départemental Assane DIOP, du 1er adjoint au maire Souleymane MBOUP, de l’honorable député Fanta SALL, du HCCT Mme Aicha MBAYE, du Commandant de Brigade de la Gendarmerie, de celui des sapeurs pompiers, de la douanes, des eaux forets, du services d’hygiènes et de l’ensemble des chefs de service techniques que compte le département. Les responsables politiques du département ont aussi honoré de leur présence.

La particularité du défilé de cette année, c’est son cachet original: la prestation culturelle des Kognadji et le détachement de l’ENSOA pour défiler avec les Koungheulois constituent un moment fort pour l’épanouissement des citoyens venus assister au défilé du 4 avril.

La République du Sénégal fête ce jeudi 4 avril 2019 son 59 eme anniversaire à la souveraineté internationale. Le défilé civil et militaire a fait vibrer l’allée qui va de Saint Antoine de Padoue à la radio Koungheul. Après l’arrivée des autorités locales, des anciens combattants et des notables, le défilé du 4 avril a démarré avec l’arrivée du Préfet qui représente l’Etat dans le département de Koungheul.

Dans notre tradition républicaine, le défilé civil précède celui des militaires. C’est par l’hymne national que la célébration de la fête de l’indépendance a commencé. D’abord, les élèves des écoles élémentaires ont ouvert les festivités par des pas rythmés qui correspondent à la musique principale des forces armées. S’en suivent les collégiens qui ont émerveillé le public par leur finesse et leur aptitude à défiler.

Ensuite apparaissent les pratiquants des arts martiaux à savoir le Karaté, le Taekwondo, et le Viet vo dao. De belles démonstrations sont notées, tout cela pour donner à la fête de l’indépendance  ce qui lui revient de droit.

La Croix rouge a défilé à coté des autres membres de la société civile.  La culture est un élément essentiel dans une République car c’est le miroir des peuples et des sociétés. C’est la raison pour laquelle, les Kognadjis sont choisis cette année pour  défiler avec les autres civils et militaires. C’est sublime ! C’est magnifique à voir ! La danse de cette communauté bien représentée à Koungheul n’a pas laissé l’assistance indifférente.

Ce sont les taximan de motos Jakarta qui ont défilé avant les prises d’armes des forces de défense et de sécurité. Tout de même, la participation des tailleurs n’est pas négligeable.

Cependant, si on parle de défilé vraiment, cela revient à ces forces qui forcent le respect et qui, sans elles, toute la paix sociale serait compromise.

Ainsi, ce sont les gendarmes de Koungheul qui ont ouvert le défilé militaire. En effet, les hommes du commandant KEBE ont marqué le pas avec des armes à la main. C’est une image très belle à voir. Mention spéciale au détachement de l’ENSOA de Kaolack qui a honoré de sa présence à Koungheul pour défiler en harmonie avec les Koungheulois et les forces de sécurité trouvées sur place. Les militaires commandés par le sous-lieutenant SANE de cette prestigieuse école militaire ont permis au public d’assister à un défilé qui restera à jamais gravé dans les mémoires.

Les sapeurs pompiers sont aimés par les populations et cet amour est réciproque. Comme d’habitude, ils ont encore répondu présent avec des pas cadrés qui répondent parfaitement aux critères d’un bon défilé. Les ASP aussi n’ont pas été en reste parce qu’en bons militaires, ils savent très bien défiler.

A l’issue du défilé, le préfet de Koungheul a tenu d’abord à remercier les défilants et tous ceux qui ont participé de près ou de loin à l’organisation du défilé du 4 avril notamment au chargé du  défilé Pape Abdoulaye BA. Il a apprécié le thème de cette année à sa juste valeur avant d’appeler les jeunes du département à plus de responsabilité. En effet, « les forces de défense et de sécurité, un exemple à l’éducation à la citoyenneté et à l’unité nationale » est un thème d’actualité qui, selon Monsieur Abdou Khadre Diack NDIAYE, revet une importance capitale pour la construction du citoyen de demain.

Pour en savoir plus, veuillez regarder la vidéo

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *